Avertir le modérateur

06 octobre 2014

Kendrick Lamar peut-il surpasser Jay-Z ? - Débat -

Ce n'est pas mentir de dire que Kendrick Lamar, en finalement, peu de temps, s'est hissé au Top du Rap game.

Kendrick Lamar est-il le prochain Jay-Z ? Débat sur skeuds.comCe n'est pas mentir également de dire que le TDE rappeur fait désormais partie des intouchables ... tout ce qu'il fait est formidable, "patate" et il est impossible de le critiquer sans se faire taper dessus.

Cela rappelle le statut d'un autre rappeur iconique, Jay-Z.

Certes, les deux histoires de ces MCs sont différentes, les lieux le sont également mais cela faisait bien longtemps qu'un rappeur n'avait franchi aussi rapidement l'échelle qui mène au succès.

Lire la suite

05 octobre 2014

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III

On pourrait penser que nous en voulons aux Frank Ocean, The Weeknd, Jhene Aiko et autres Miguel ... mais en fait, pas du tout, enfin, pas tout à fait !!!

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III sur skeuds.comNous en voulons à ceux qui font croire au jeune public que ces artistes font du R&B.

Il s'agit de la plus grande supercherie qu'il soit et le R&B qui est pratiquement six pieds sous terre, ne mérite vraiment pas cela.

Ni ceux, d'ailleurs qui aiment et écoutent du R&B, le vrai, pas celui que l'on essaie de fourguer aux plus jeunes.

Lire la suite

23 septembre 2013

The Weeknd, Chris Brown & Co ont-ils tué le R&B - Débat

Accusés, levez-vous !!!! Pour beaucoup de d'amoureux du R&B à l'Ancienne, The Weeknd, Chris Brown, The Dream et compagnie sont coupables d'avoir tué leur R&B.

The Weeknd, Chris Brown & Co ont-ils tué le R&B - Débat sur skeuds.comCe R&B chantant, sans auto tune, sans Euro Dance, gai, frais, léger et plein d'amour qui contraste évidemment avec le R&B triste et morbide de The Weeknd, avec le R&B EDM de Chris Brown ou la pâle copie délivrée par The Dream.

Et même du côté des chanteuses, il y a peu de relève.

Janelle Monae et Chrisette Michelle ne seront jamais Mary J Blige, Rihanna malgré son immense popularité n'a jamais fait de R&B et Cassie traine sa mélancolie triste en une musique qui n'est même pas une cousine éloignée du R&B de papa.

Lire la suite

11 mai 2012

Chaka Khan est toute mince, elle a perdu 30 kilos

Chaka Khan - skeuds.comChaka, Chaka, ... Chaka ... c'est le début de la reprise de Prince, I Feel For You, par Chaka Khan qui un tube international dans les années 80.

Chaka Khan est toujours fidèle au poste depuis ces années là mais, le poids des années s'était également transformé en poids tout court.

Et Chaka Khan avait pris beaucoup de poids, trop pour elle en tout cas.

Lire la suite

17:59 Publié dans Débats, People, Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chaka khan, people, video |  Facebook | | |

09 novembre 2010

Breaking News de Michael Jackson - Vrai ou Faux ? ( Debat - R&B )

Article publié le 8 octobre, updaté quotidiennement !!!

 

Ça y est.

On a découvert ce matin le nouveau morceau de Michael Jackson, Breaking News, que Skeuds vous a présenté ICI !!!

On déjà pas mal de remarques, de critiques concernant ce morceau, jetant du même coup la suspicion sur le prochain album de MJ, intitulé Michael.

La famille Jackson elle même, tout du moins la maman de Michael et ses deux fils, sont d'un avis radical.

Certains morceaux de cet album seraient faux, comprendre que la voix de Michael ne serait pas celle de Michael (voir ICI).

 

michael_jackson-breaking_news-cover-skeuds.com.jpg


Alors ce Breaking News, vrai ou faux.

D'après Funkmaster Flex de la radio New Yorkaise Hot 97, ce serait bien Michael Jackson qui chanterait.

Pour la plupart des experts en Michael Jackson (on ne savait pas que cela puisse exister), oui, c'est lui.

Ce morceau daterait de 2007, pourquoi pas ... et quelle importance en fait ?

Ce que nous avons envie de savoir, de connaitre, ce sont vos commentaires mais pas des commentaires laconiques en 3 mots, version SMS. Des véritables commentaires ...

Pas de grossièretés, pas d'insultes.

Vous avez le droit de tout nous dire, dans le respect des uns et des autres ...

 

michael_jackson-michael-cover-skeuds.gif

 

Car, nous publierons tous les commentaires dans cet article ...

Lâchez vous mais poliment ... et avec l'intelligence dont vous fait souvent preuve dans vos commentaires depuis l'ouverture de ce blog.

C'est parti !!!

Lire la suite

14:40 Publié dans Débats, R&B | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : michael jackson, r&b, debat |  Facebook | | |

12 septembre 2010

Rihanna, chanteuse, actrice ou rien de tout cela ? ( Débat )

Et oui !!! Rihanna, chanteuse, actrice ou rien de tout cela ?

Chanteuse ?

Le débat est profond car il peut heurter des milliers de fans qui ne jurent que par cette icône ... Mais franchement, chanteuse c'est surement beaucoup dire.

 

rihanna-06-skeuds.jpg

 

Mais, il faut avouer, et ce serait malhonnête de ne pas le faire, qu'elle accumule les records de vente, de Top #5 dans le monde entier ...

Et pourtant, cela ne prouve rien ...

Rihanna est plus un phénomène, un objet marketing bien étalonné pour plaire à une certaine catégorie de personnes. Et surtout au plus grand nombre possible.

Mary J Blige est une chanteuse, Aretha Franklin est une chanteuse ...

Pas Rihanna ...

Pas Rihanna ??!!!

Et pourtant elle a donné des centaines de concerts, vendus des millions de disques ... et a des centaines de milliers de fans partout dans le monde.

Oui mais voilà ....

Derrière ce produit marketing, Jay-Z a tiré beaucoup de ficelles afin qu'elle puisse percer dans une musique urbaine un peu à la peine (quand Rihanna a débuté) de chanteuses, musique urbaine ultra dominée par Beyonce. Tiens encore Jay-Z ... Et surtout les gens qui sont derrière lui.

Jay-Z a les clés des radios, de MTV, de BET ... et maintenant de Ryan Seacrest qui a dévoilé au monde entier, le dernier dernier single de Rihanna, Only Girl (In The World).

Et comme par hasard, le dernier artiste, la dernière artiste signée par Jay-Z, Willow Smith, la fille de Will Smith, est passée en exclu chez .... Ryan Seacrest dans son Ryan Seacrest Show pour y dévoiler son deal avec Hova.

Hova, pardon Jay-Z qui pourtant n'est plus chez Def Jam ... a œuvré pour que le buzz se fasse pour la sortie du dernier Rihanna.

Biz iz Biz mais cela suffira t-il à Roc Nation pour faire quitter Rihanna de chez Def Jam Records, son label actuel ?

Peut-être.

Surtout que derrière Roc Nation, il y a Live Nation, le plus grand organisateur de concerts au monde ... et ce sont les concerts qui rapportent gros et très vite !!!

Rihanna aura t-elle la reconnaissance du ventre et restera t-elle chez Def Jam à qui elle doit tout ?

Pas certain car ce n'est pas elle qui décide .... malgré son aura, elle n'est que la "puppet" de certains business man très très influents.

Ceux là même qui avaient failli enterrer Mary J Blige en 2005 .. mais qui a su revenir avec son Be Without You.

Une Mary J Blige qui, elle, est encore là 20 ans après ses débuts à Puff (Diddy) mais qui chante bien, a une vraie voix ...

... pas comme Rihanna ????!!!

Non pas vraiment, l'auto tune est fait pour elle, pour masquer son manque de voix .... merci l'électronique.

Alors si Rihanna n'est pas une chanteuse, qu'est-ce que c'est ?

Une actrice ?

Bah, non plus .... aujourd'hui, si vous êtes connu, vous faites du cinéma automatiquement ... car cela fait bien sur une affiche car cela attire du monde.

Mais pourtant ... si ...

Elle tourne actuellement Battleship qui est, certes son premier film mais qui a un budget total de 200 millions de $.

Les producteurs ne sont pas assez fous pour laisser une nulle de chez nuls dans un film au budget si important.

Ils lui ont surement demandé de suivre des cours d'Actors Stuido .... et elle est là, bien en place.

Mais nous ne pouvons pas dire si elle est une bonne actrice ... personne n'a encore vu ce qu'elle donnait.

Et si Rihanna a voulu toucher au cinoche, c'est surement pour deux raisons.

La première est l'égo ajouté à l'appât du gain.

Ce que, seul, le cinéma puisse apporter.

Mais la seconde est plus pragmatique, elle sait bien que d'autres "Rihanna" sont en laboratoire et prêtes à lui prendre sa place.

Les artistes comme les chansons sont jetables.

Au cinéma, les carrières sont plus longues.

Alors, chanteuse .... bof, les fans hurleraient si on leur disaient que non .... mais à eux de reconnaitre que l'on puisse en douter.

 

La suite de ce débat sur Skeuds ....

Lire la suite

18:21 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (47) | Tags : rihanna, débat, skeuds |  Facebook | | |

05 septembre 2010

Rihanna, Soulja Boy, Usher ... faut-il faire de la merde pour vendre ? ( Débat - Videos )

Profitant du fait que demain ce soit le Labor Day, la fête du travail, aux USA, et que c'est donc hyper calme, Skeuds relance un sujet déjà abordé voici plus d'un an ...

Rihanna, Soulja Boy, Usher ... faut-il faire de la merde pour vendre ?

 

rihanna-47-skeuds.jpg

C'est de plus en plus d'actualité.

Le R&B comme le rap vont mal musicalement parlant .... tandis que certains "artistes" s'engraissent, certes, moins que leurs producteurs, mais quand même.

La qualité musicale semble largement en retrait à ce que l'on a eu le droit dans les années 80, 90 ... les gains des artistes, eux, explosent. Vieux débat s'il en est.

Ce n'est pas la première fois que nous en parlons sur Skeuds, mais la situation, non seulement perdure, mais pire, s'aggrave.

Où est passé le Usher des débuts de LaFace Records (son premier label créé par Babyface et L.A. Reid), sa musique ressemble désormais à de la mauvaise House allemande sans parler de cet auto tune dont il abuse et qui fait passer les chanteurs pour des robots.

Et de permettre à des Rihanna de croire qu'elles sont des chanteuses ....

Non pas, que nous ayons quelque chose contre Riri, qui profite d'un système (et elle a bien raison), mais contre les marchands du Temple qui ont tué une certaine philosophie de la musique ... et des artistes.

Plus de musiciens, plus de chanteurs, de chanteuses ... plus grand chose en somme.

 

Monica en Live pour Soul Train en juin 1994 - Don't Take It Personal - produit par Dallas Austin sur son label, Rowdy Records

 

Même plus de groupes de Rap ou de R&B .... que des mannequins portant du Gucci, du Vuitton .... et c'est surtout cela que les fans aiment.

Une image .... et ensuite un produit d'image.

Mais porter du LV ou du Louboutin empêche t-ils les producteurs, qui ont seuls les clés de la musique, de faire des bons morceaux .... des morceaux comme on dit ... à l'ancienne ?

Il faut croire car faire un bon morceau avec des vrais cchanteurs, des musiciens ou des samples (extraits musicaux pris d'autres morceaux) prend beaucoup plus de temps que de faire de la musique à la chaine comme on nous en délivre à tour de bras tous les jours.

Avec le morceau de Jazmine Sullivan, on a eu un petit espoir, mais il faut que les radios et la TV suivent ... et pourtant le morceau est produit par Missy Elliott..... qui n'a plus la même influence qu'il a 10 ans dans le game.

 

Jazmine Sullivan - Holding You Down (Goin’ In Circles) -

 

Et même si le Remix de son Holding You Down ... est supporté par Mary J Blige et Swizz Beatz, que va t-il arriver à ce morceau dans lequel la chanteuse chante vraiment, dans lequel il y a un beat et sur lequel on peut danser .... ?

On aura un bout de réponse à la sortie du prochain album de Kanye West qui avait annoncé un retour dans un monde dans lequel il n'a pourtant jamais mis les pieds: Le Hip Hop.

 

Jay-Z - In My Lifetime - 1993-1994 .... quand le Hip Hop voulait remplacer le Rap

 

Mais Yeezy a le mérite de faire travailler les anciens et d'animer un peu le game.

Avec le crew Young Money de Lil Wayne qui a détrôné le crew G-Unit, on touche presque à l'inaudible, à une caricature de Rap ... tout du moins aux oreilles de ceux qui en écoutent depuis longtemps ...

Les plus jeunes, eux, adhèrent et adorent.

Et comme Yeezy, Weezy anime, lui aussi, le game .. et prend des places encore bien chaudes ... tant pis pour Fifty.

Ce n'est pas Nicki Minaj qui va s'en plaindre.

Ni Drake d'ailleurs ... un ancien comédien canadien qui désormais est un rappeur qui veut aussi devenir chanteur de R&B ....

A quand du Rock n Roll .... ?

 

lil_wayne-741-skeuds.jpg

Lil Wayne a essayé d'entrer dans le game du rock mais c'est fait aussi vite jeter qu'il a été en zonzon.

Si on le laissait faire, on aurait peut-être le droit à une tournée avec André Rieu et Dave ?

Qui sait ? Pour faire des $$$$$ ils sont capables de tout ...

Mais finalement, les vieux ne se plaignent-ils pas trop que " c'était mieux avant ?

Possible, surement même et comment reprocher aux jeunes d'aimer la seule musique que leur propose MTV et les radio populaires.

La seule musique qu'ils connaissent.

Alors que le choix est pléthorique (grâce à Internet), on le voit bien sur Skeuds, les gens ne cherchent pas à écouter que les artistes qu'ils connaissent ...

Alors que sur Skeuds le téléchargement légal et gratuit ?

On est soufflé de voir le petit nombre de clics sur des morceaux pourtant bons mais dont les gens ne connaissent pas les interprètes .... alors que, une fois encore, c'est gratuit et légal.

A force d'être gavé de merde et des mêmes noms, les nouveaux "clients" n'acceptent que celle ci.

Ils ne cherchent plus à découvrir et n'écoutent que des morceaux qui ont un clip dans lequel il y a de bonnes meufs, des grosses voitures qui sont garées dans de belles villas ... une spécialité Rick Ross ... qui pourtant a fait et continue de faire des morceaux sympas.

 

Rick Ross feat. Nelly & Avery Storm - Here I Am - un morceau clip avec des meufs, des $$$, des voitures mais qui est un bon morceau et qui fonctionna bien aux USA en 2008

 

Alors la faute à qui ?

Aux auditeurs passifs et contents de ce qu'ils écoutent .... ?

Aux producteurs qui font de la musique à la chaine pour des consommateurs de musique jetable ?

Est bien que Raekwon collabore avec le jeune Justin Bieber (voir et entendre ICI) ..... comme Mariah Carey avec ODB pour son Fantasy ... en 1995 et Mobb Deep deux ans plus tard ?

La musique et surtout les artistes ne sont plus que des produits dans les mains de producteurs bien au dessus de Jay-Z ou Kanye West. Les vrais, ceux qui ont l'argent pour faire ou défaire une carrière ...

Ceux que l'on ne voient jamais. Mais est-ce important ?

C'est à vous de répondre.

A Skeuds, nous avons notre avis mais le votre compte au moins autant que le notre ... si ce n'est plus ....

Et puis finalement, faut il se poser ce genre de questions alors qu'il ne s'agit que de musique ?

Alors musique !!!

Sur Skeuds bien sur ...

The saga continues ....

 

Et pour les plus anciens, un peu de Funk et de R&B des années 2007 .... que les plus jeunes peuvent écouter ....

 

Keyshia Cole feat. Missy - Let It Go - (2007) basé sur un sample de Funk ... un morceau qui ne fonctionnera pas beaucoup aux USA

 

Jocelyn Brown - Somebody Else's Guy - Re-Edit  Un classique des années 80 revisité

 

Luther Vandross avec son compère Marcus Miller - Never Too Much - Un hymne à l'amour par l'une des plus grandes voix blacks ... disparues en 2005

 

16:14 Publié dans Débats, Vidéos | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : débat, videos, skeuds |  Facebook | | |

09 décembre 2009

La Musique ne se vend plus. Qui est responsable ? (Debat)

debat-la-musique-piratee.jpg

Nous avons dit hier que 50 Cent, le mec du rap musclé et pas que des bras mais aussi du cerveau, avait dans l'intention de faire un truc avec Susan Boyle.

Vous savez Susan Boyle, le monstre musical, que la TV anglaise a enfanté.

Bref, on nage en plein n'importe quoi:

Entre le Rap qui n'est qu'un lointain cousin de ses ainés.

Un R&B au rabais pour les oreilles de ceux qui n'en ont pas.

Et enfin un Hip Hop qui n'arrive pas à s'organiser et qui nous sort une perle pour dix merdes.

Autrement dit, la situation est grave, mais est-elle pour autant désespérée ?

Oui diront les uns, non les autres. Pour nous, vous le savez, la messe est dite.

Et quelle incidence cette nullité musicale a t-elle sur les ventes de disques ?

Et sur les téléchargements illégaux ?

La France envisage déjà un nouveau projet Hadopi MAIS envisage également de taxer les FAI (fournisseurs accès internet) et donc les internautes de payer les ayant droits du disque et du cinéma.

Une double peine que personne là, ne va contester. Quand il ne s'agit pas de sans papiers ou de CO2, il n'y a plus personne en France. Alors d'artistes noirs sans talents, cela ne vaudrait-il pas la peine que l'on en parle ? Car des noirs avec du talent, il y a en a encore, la source n'est pas tarie. Bien au contraire. Et même des pas noirs d'ailleurs. Mais la France a peur du talent.

Je m'entends dire constamment que je suis trop intelligent, que cela fait peur. Et ben merde alors. D'où ça sort cela ? Trop intelligent pour acheter de la musique ? Non, nous avons la chance (?) de ne pas la payer ...

Non, sans boutade aucune, reconnaissons tous et toutes que nous pompons des fichiers musicaux, vidéo ou pdf sans bourse déliée.

Au mieux ou au pire, les mecs vont se jauger le jonc sur les milliards de sites XXX du Net.

Nous à Skeuds taffons à l'œil afin de vous en donner pour votre argent. Bref, pour pas grand chose en somme. On préfèrerait vous parlez meufs ... mais cela ne se télécharge pas encore.

Y a bien des pauvres types qui drague sur la toile comme des femmes imbéciles qui s'y laissent prendre.

Affaire de goût sans doute.

Mais nous nous écartons de notre sujet, la proximité du 31 décembre sans doute. 5 ans déjà !!!

Alors qui est coupable dans cette histoire de téléchargement à tout crin ET surtout, cela tue t-il les ventes et les artistes ?

A cette dernière question, la réponse est facile: NON.

Comment non ?

Lire la suite

09:41 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : debat, skeuds |  Facebook | | |

08 décembre 2009

Demain, un débat qui va saigner !!!! (Debat)

debat-la-musique-piratee.jpg

Nous avons dit hier (aujourd'hui ICI) que 50 Cent, le mec du rap musclé et pas que des bras mais aussi du cerveau avait dans l'intention de faire un truc avec Susan Boyle.

Vous savez Susan Boyle, le monstre musical, que la TV anglaise a enfanté.

Bref, on nage en plein n'importe quoi:

Entre le Rap qui n'est qu'un lointain cousin de ses ainés.

Un R&B au rabais pour les oreilles de ceux qui n'en ont pas.

Et enfin un Hip Hop qui n'arrive pas à s'organiser et qui nous sort une perle pour dix merdes.

Autrement dit, la situation est grave, mais est-elle pour autant désespérée ?

Oui diront les uns, non les autres. Pour nous, vous le savez, la messe est dite.

Et quelle incidence cette nullité musicale a t-elle sur les ventes de disques ?

Et sur les téléchargements illégaux ?

REPONSE DEMAIN ... GRACE A VOUS !!!!!

2k10-voeux-skeuds.jpg

20:23 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : debat, skeuds |  Facebook | | |

27 novembre 2009

Débat: Est-ce la mort du R&B ? Part.2

Merci d'avoir été nombreux à suivre ce débat qui vous a passionné et qui "a été enflammé" comme dit Samai.

Oui enflammé car depuis depuis que cette musique ne nous met plus le feu, c'est nous qui la brulons. De rage, mais tout de même, nous la brulons.

Et Samai a raison de dire que dès qu'il y a un semblant de sample ou un ou deux musiciens à jouer de la musique, c'est classé Nu Soul.

Un truc venu de nulle part qui est à la base de l'intellectualisation d'un truc hyper simple: La musique.

On avait déjà eu le coup Acid Jazz, mais qui pour le coup existait vraiment. les Ray Hayden à qui l'on doit Opaz entre autres, c'était du bon, pas du mou pour chat comme souvent la pseudo Nu Soul nous gave. Et le mot est savamment choisi.

Souvenez vous de Incognito, de Urban Species ..... et de la trop belle et trop forte Carleen Anderson. Les gènes ne trompent pas, les chats ne font pas des chiens.

La pseudo Nu Soul fait chier mais fait bien dans les diners mondains: Qu'écoutes tu en ce moment ? N'est ce pas ?

Bah moi, de la Nu Soul ... tu comprends et patati et patata.

Mais que c'est chiant et pour mieux nous endormir, ils mettent des Maxwell, D Angelo, Raphael Saadiq dans ce sac mais non, ils sont encore dans la catégorie R&B ..... c'est ce qui sauve encore la mise .... mais pour combien de temps encore ?

Et comme le dit si bien peaceloveandlife, les ventes de CDs s'effondrent AUSSI à cause de cela ...

Et à 22 ans, c'est bien dit mais pas comme une vieille.

Mikael le dit bien "c'était mieux avant". je le confirme !!!!

Par contre NON, ce n'est pas un faux débat comme le dit LF ("Moi je pense que c'est un faux débat!").

Non, ne t'en déplaise, non. (je déconne, on peut ne pas être d'accord)

De plus, pour un artiste que nous ne sommes pas, le problème est bien là et existe depuis longtemps ...

Passons que tu oublies le Funk mais ce débat est né dès que la Soul a été remplacé par le Funk, puis le Funk par un semblant de R&B (pas longtemps mais c'était au début bizarre) puis Teddy R est passé par là. Mais lui aussi, vient d'un groupe de Funk.

J'était à NY au lancement du premier Guy avec le partenariat avec les magasins Tower (FNAC local qui a disparue) et le biz commençait à faire peur aux anciens comme moi.

Même si j'ai tout de suite adhéré à la marche Uptown dont j'étais membre d'ailleurs. Z'étaient sympas à Uptown, c'était pas encore Universal, seulement Uptown, puis MCA.

Ici les fans de Funk ne veulent pas de New Jack et pense encore que c'était mieux en 82. Et comme souvent, ils sont un peu durs d'oreille, ils restent coincés en ... 1982.

Je les connais par cœur, j'ai du leur vendre plusieurs dizaines de milliers de disques en quelques vingt ans de carrière.

Et quand la New jack est partie en vrille sous les ordres de Teddy, les fans de Swing se sont mis au R&B nouvelle mouture mais qui a laissé les Yop Yop au vestiaire. Et pourtant SWV a commencé comme cela. Lancement du groupe à New York fin 92.

On y était pour une convention de disques au Roosvelt Hotel à New York avec les Mojes (Salut Claude et Christophe, les retraités du vinyl). On a tout vu.

Et certains New Jackeux n'ont pas pu suivre car plus de Yop Yop mais des Aaliyah, des Damage .... Même En Vogue a eu du mal à suivre, sans parler de Denzil Foster et Thomas McElroy, a qui l'on doit des mega hits. Qui eux aussi viennent du Funk.

Et puis on a le vilain Lil Jon qui a essayé de nous vendre sa Ciara. mais il est mort depuis. Milliardaire mais bien mort.

(Pour K-Reen, elle est retour, il faut aller voir sur notre second blog.)

Mais tu as également tort quand tu parles de rentabilité.

Les ventes de disques s'effondrent mais les maisons de disques s'en branle (désolé). Les passages télé, radios, vidéos compenses TRÈS largement. Sans compter les concerts et les partenariats avec des boites comme Live Nation.

Bref, les gâteau est plus grand mais il ne faut pas faire trop de parts, car elle deviennent plus petites ou moins grandes, c'est comme on veut, tu choizes.

Par contre LF, je te suis grave sur, "Si vous voulez écouter du "bon" R&B il faut se déplacer, aller voir les artistes sur scènes, être curieux et surtout se pas se contenter d'écouter ce qui passe à la radio car bien évidemment le R&B n'est plus représenté à la radio."

Yes, yes et Re Yes !!!

Chapeau bas et merci.

100%FUNK-DELUXE-skeuds.jpg
Pochette de la Mixtape 100% R&B à l'Ancienne DeLuxe Edition

Giz est plus dur encore en disant que "le R&B est mort et que c'est tant mieux". Bon, ça se discute .... non, Giz, sur, t'es sur que c'est mieux ainsi ?

Moi pas !!!

CeCe est d'accord avec moi avec "Bref d'autant plus de raisons pourquoi je me désintéresse de plus en plus du RNB, au profit de la folk et du rock indé qui eux sont très créatifs et font du bien."

Oui et cela est rageant que la seule musique qui tuait sa race, mais vraiment sa race, ne soit plus productive.

Je vous invite à visiter son EXCELLENT blog: http://cece.miemomedia.com, c'est du bon !!!! Merci.

clic-bandeau-1-skeuds.jpg

Lire la suite

09:16 Publié dans Débats, R&B | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : r&b, debat, skeuds |  Facebook | | |

26 novembre 2009

Débat: Est-ce la mort du R&B ?

plus-de-musique-que-de-la-merde-skeuds.jpg
SOUVENEZ VOUS  .....

Ne voyez et ne lisez cela qu'au sens du second degré même si cet article exprime parfaitement notre ras le bol des productions à deux balles. Des pseudos rappeurs de 13 ans tatoués jusqu'au bout du gland et des chanteuses de R&B incapables de pousser la note sans l'intervention du Dr Akon et de son auto tune. Le même qui fait croire à des milliers de personnes qu'il est un chanteur lui même. C'est vrai qu'il n'en est pas à une usurpation près.

Mais avec la sortie du dernier album de Jay-Z, un ras le bol s'installe et devrait commencer à gronder ici et là !!!

Busta Rhymes parle de cancer dans la musique (voir ICI sur Skeuds), Ghostface se pose la question de l'âge des artistes et de leur "durabilité". Les maisons de disques se sont tirés des balles dans le pied en abaissant radicalement l'âge des chanteurs/rappeurs comme elles l'avaient déjà fait voici 20 ans avec des groupes comme Another Bad Creation, Kris Kross .... Un mauvais calcul qui fait chuter les ventes déjà faméliques. Mais il faut croire que cela les satisfait car la tendance est encore et toujours au jeunisme. Et bien sur, au nul et à l'archi nul.

Nous écoutons cette musique depuis fin ...1977 et jamais, au grand jamais le niveau n'a été aussi faible. Et pourtant nous continuons d'aimer certaines choses. Mais combien faut-il écouter d'albums ou de singles avant de trouver quelque chose de potable pour nos pauvres oreilles. C'est sur que le constat que nous faisons est sans concession et qu'il n'épargne personne. Mais il est surtout sans langue de bois. Cette même langue qui, en France, essaie de nous faire croire que David Guetta fait du R&B. On aura vraiment tout entendu.

C'ETAIT LE 9 SEPTEMBRE DERNIER .... sur Skeuds.

Et depuis hier, nous en sommes totalement convaincus et les masques sont tombés.

Kelis, qui n'était déjà pas une chanteuse franchement R&B, est désormais produite par du David Ghetta ou Guetta.

On sait désormais que le R&B est MORT. DEAD. Même plus en sursis. MORT. Plus que moi, ce n'est pas peu dire.

Les maisons de disques ne veulent plus de cette musique difficile à produire, à faire et qui demande bien plus de talent que pour du Rap ou du Hip Hop actuel. Car là aussi, le niveau est faible.

On nous dira qu'il y a encore du bon Hip Hop, ouaip, faut voir. Ou plutôt entendre. Mais admettons, même si nous en cherchons encore. La nostalgie des années 90 surement. Mais admettons.

Mais que dire du R&B et là, ma certitude est faire. Y en a plus, désolé pour le côté prosaïque. Mais c'est mort .....

Et d'ailleurs ce n'est plus l'intérêt des maisons de labels.

Une vraie chanteuse, pas une Rihanna, pas une Kelis, pas une Beyonce, une vraie, avec une vraie voix et pas une image ou/et un look sur-dimensionné, ça coute super cher. D'autant qu'avec une belle voix, la musique doit suivre.

Il suffit de comparer la Mary J Blige de Real Love et celle de maintenant. Ce n'est plus du tout en phase. Normal, la musique qui est derrière est nulle à chier, à vomir. Du produit The Dream ou Ne-Yo. Je dis n'importe quoi car c'est n'importe quoi aussi.

Le seule chose que ça coute, c'est des tonnes de maquillage, beaucoup d'auto tune (procédé qui permet de tricher sur les voix et très utilisé dans les musiques électroniques et désormais dans le pseudo R&B) et des clips vidéos sophistiqués. Mais moins que les pseudo chanteuses elles-mêmes.

Où sont les chanteuses de Funk, les Renee Diggs, les Starleana Young, les Mary Davis et où sont d'ailleurs passés ces groupes qui EUX faisaient de la musique. De la vraie, Pas de la merde à écouter en regardant Dr. House ou Les Experts.

Où sont passés les 702, les D-Influence, les Mary J Blige, euh non pas elle, les Angie Stone, non pas elle non plus .. et qui plus est une ancienne rappeuse/chanteuse de The Sequence .... Get Up, Just Funk You Up, I say Get Up, Get Up,Get up .... putain c'était bien mais c'était en .....................................1980. Peu de vous était nés. Tant pis pour vous. Vous ne saurez jamais ce que vous avez manqué. Tant mieux pour vous, vous avez encore le temps de le faire ... mais pas avec des Rihanna, des Akon, Ne-Yo, et le cauchemardesque The Dream.

Il faut donc faire du bruit si possible avec des machines peu couteuses. Du bruit sans pochette, mais avec des clips qui coutent la peau des "couilles" (désolé) car désormais la musique c'est d'abord de la vidéo.

clic-bandeau-3-skeuds.jpg


Tout le décorum autour ne coute plus grand chose car sponsorisé.

Bref, le R&B va mourir pour devenir de la techno pas couteuse pour un rond, pour les sourds que les jeunes sont devenus.

Savent-ils que, dans le temps, il y avait un bassiste, un batteur, un percussionniste dans les groupes musicaux.

Quoi, qu'est-ce qu'il dit le vieux ? Des musiciens dans la musique. Il est cinglé celui là.

Nous on veut des putes qui braillent et qui bougent leur ASS dans des beaux clips.

Bah pas moi, et pas ceux qui sont avec moi à Skeuds ... et ils ne sont pas tous morts comme moi. Y a aussi des jeunes.

Alors j'espère pouvoir aller cracher sur la tombe de ce R&B de merde comme disait le bon, l'excellent Boris Vian.

Et Dieu sait si il s'y connaissait en musique.

Alors, vous qu'en pensez-vous ?

Et ne venez pas me dire que pourtant, nous en parlons des Rihanna, des Akon des ....

Mais encore une fois et ce sera la dernière, nous ne faisons pas ce blog pour nous, mais pour vous. Mais cela ne nous empêche en rien de donner notre avis et de vous demander le votre.

Mais croyez aussi que parfois, ça nous fait chier de causer de ces charlots .... parfois même, il nous arrive de ne pas voir une info ... pour ne pas à avoir à la relayer.

Et pour l'occasion, on a fait une super Mixtape 100% R&B. Du bon, du LOURD. 100% sans Rihanna, sans Usher, sans The Dream ....

100%FUNK-skeuds.jpg
Check ICI pour écouter la preview ...

Mais celle là ne sera pas gratuite ...... mais elle en vaut la peine.

09:07 Publié dans Débats, R&B | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : r&b, débat, skeuds |  Facebook | | |

09 septembre 2009

Débat: Alors la musique actuelle, c'est de la MERDE ? (Debat)

plus-de-musique-que-de-la-merde-skeuds.jpg

Ne voyez et ne lisez cela qu'au sens du second degré même si cet article exprime parfaitement notre ras le bol des productions à deux balles. Des pseudos rappeurs de 13 ans tatoués jusqu'au bout du gland et des chanteuses de R&B incapables de pousser la note sans l'intervention du Dr Akon et de son auto tune. Le même qui fait croire à des milliers de personnes qu'il est un chanteur lui même. C'est vrai qu'il n'en est pas à une usurpation près.

Mais avec la sortie du dernier album de Jay-Z, un ras le bol s'installe et devrait commencer à gronder ici et là !!!

Busta Rhymes parle de cancer dans la musique (voir ICI sur Skeuds), Ghostface se pose la question de l'âge des artistes et de leur "durabilité". Les maisons de disques se sont tirés des balles dans le pied en abaissant radicalement l'âge des chanteurs/rappeurs comme elles l'avaient déjà fait voici 20 ans avec des groupes comme Another Bad Creation, Kris Kross .... Un mauvais calcul qui fait chuter les ventes déjà faméliques. Mais il faut croire que cela les satisfait car la tendance est encore et toujours au jeunisme. Et bien sur, au nul et à l'archi nul.

Nous écoutons cette musique depuis fin ...1977 et jamais, au grand jamais le niveau n'a été aussi faible. Et pourtant nous continuons d'aimer certaines choses. Mais combien faut-il écouter d'albums ou de singles avant de trouver quelque chose de potable pour nos pauvres oreilles. C'est sur que le constat que nous faisons est sans concession et qu'il n'épargne personne. Mais il est surtout sans langue de bois. Cette même langue qui, en France, essaie de nous faire croire que David Guetta fait du R&B. On aura vraiment tout entendu.

Accrochez-vous, on commence ...

Lire la suite

04:10 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (140) | Tags : skeuds, rap, hip hop, r&b, funk, emission, mp3 |  Facebook | | |

19 janvier 2009

Double Couche de Crise pour le Disque (Debat)

Skeuds tenait à pousser un petit coup de gueule après un papier publié par .... 20minutes. Enfin quand nous disons un coup de gueule, non, mais nous pointons du doigt certaines choses qui ne nous semblent pas tout à faitexactes.

Il s'agit d'un article paru dans l'édition du 16 janvier dernier, article intitulé Double Couche de Crise pour le Disque. Suivi d'un interview de Pascal Negre, l'un des hommes qui a tué la musique en France avec un discours hautement hautain et surtout démago. Le fossoyeur de la qualité ...

Mais commençons par l'article qui, en lui-même, n'est pas choquant si ce n'est que cela commence bien ma ... check this:

Six ans que la musique ne cesse de perdre de la valeur ... ah bon !!! Où ? En Sibérie ? Oui bien sur , le Midem est un salon qui va rimer avec crise. Mais, non la musique ne perd pas de sa valeur, vraiment pas.

La musique sert d'argument publicitaire à tous les opérateurs téléphoniques, à tous les FAI, elle sert à faire de l'audience et même si parfois, elle échoue dans cette tache ingrate, mais ce n'est surement pas de sa faute.

Les artistes qui dominent le monde musical n'ont jamais été aussi riches, Mr Levy du directoire de Vivendi et donc haut responsable de Universal Music, n'a pas du tout cet avis et le clame hait et fort sur BFM et autres médias financiers.

Et alors que la part du numérique atteint les 25 % aux USA, il devrait peiner à franchir les 12 % en France ...  Mais à qui la faute ?

Culturellement, la France est un pays sous-developpé musicalement parlant. Et cet article oublie de parler de la TVA qui continue à plafonner à 19,6 malgré une Europe, très europééne lorsqu'il s'agit du calibre des oeufs ou de la norme CEE pour les moteurs rotatifs à rotation circulaire.

Et ne parlons pas du choix offert à celui qui voudrait voir de la musique (oui cela existe) à la télévision sans passer par le câble, la TNT ou le satellite ? A part la triste émission Taratata du non moins triste Nagui, rien ? Non rien si ce n'est la Star Ac' qui est d'un pathétique funèbre pour qui aime la musique.

Qu'offre donc la télévision aux fans de Reggae, de Ska, de Rock, de Hard Rock, de Musique Industrielle, de House, de Rap, de Techno, de R&B  ... rien, mais alors vraiment rien. Pas de musique, circulez, il n'y a rien à entendre !!!

En France, il n'existe que deux chanteuses de R&B: Beyonce ou Rihanna. On explique aux jeunes filles qu'il n'en existe pas d'autres et qu'à part Akon et Chris Brown, point d'autres chanteurs donc point de salut !!! Une misère que l'on connait, puisque nous sommes dans ce circuit musical depuis près de 30 ans. Inutile donc, de venir nous chanter Ramona même avec "Nikkos mes glaouis" à nos côtés. Nous nous battons depuis vingt cinq ans pour proposer le plus large éventail de musique possible.

Il faudrait plutôt penser à baisser la taxe sur la musique comme il serait logique qu'elle fusse baissée, c'est à dire à 5,5% comme tout produit culturel. Même le caviar est taxé à 5,5% ... alors la merde musicale devrait bénéficier du même traitement, non ?

Oui, merde, car en France, on ne retient que le "pas bon", le mauvais, le médiocre. Il suffit de mater TF1 ou M6 pour le constater. On prend quelques boutonneux, quelques arabes, un ou deux noirs (mais pas trop, faut pas abuser), une ou deux pisseuses qui se prennent pour Beyonce et des apprentis chanteurs français avec les lunettes et une guitare et on fait la Star Ac'. C'est Gainsbourg qui doit se marrer, là où il est ...

Et l'on veut que cela se vende .... il faudrait plutôt offrir du choix, de la variété, de la diversité, plutôt que de dicter aux jeunes ou au moins jeunes ce qu'ils doivent absolument écouter.

C'est ce sur quoi nous bossons sur Skeuds depuis presque quatre ans. Durant cette période, nous avons programmé plus de 50 000 morceaux ... cela doit représenter 5 ou 10 années de programmation de NRJ. Et que l'on se s'étonne pas de la baisse d'audience des radios musicales qui sont à la solde des maisons de disques. Des suceuses de budget pub ... mais voilà, ceux qui veulent écouter du bon son ou tout simplement un autre son, se rebiffent.

Mais attention, il ne faut pas condamner les radios dites musicales et commerciales. Elles ont besoin d'argent pour boucler leur budget, ce n'est pas condamnable. Ce qui l'est plus, c'est de passer 25 ou 30 fois dans la journée le dernier Chris Brown afin de le faire rentrer dans le crane du "crétin d'auditeur" ....

Mais voilà !! Internet a changé la donne et la révolution n'en est qu'à ces débuts !!! Fini les dictats des stations à la solde de BMG, Universal ... l'auditeur a désormais le pouvoir. La musique est à portée de clic, sans que Pascal Nègre n'y soit pour quelque chose. Heureusement.

Et de souligner les initiatives de groupes comme Radiohead ou Nine Inch Nails de vendre directement via Internet.« Le manager de Radiohead sera d’ailleurs au Midem pour expliquer cette approche marketing. »

Quelle nouvelle !!! Prince, un petit artiste-chanteur de Mineapolis, le fait depuis près de dix ans. Mieux le NPG Club est une vraie mine de bonheur pour les fans du nain pourpre. Ce dont nous nous flattons d'être.

La musique a de beaux jours devant elle mais se vengera tant que l'on prendra les consommateurs pour ce qu'ils ne sont plus: des cons !!!

A Skeuds, nous avons un business model performant et que nous allons éprouver au sein d'Advancia, l'école de la Chambre de Commerce de Paris, l'école des Entrepreneurs, le HEC de la création d'entreprise. Et oui, il faudra compter avec nous, car nous avons réussi à l'intégrer.

Voici l'intégral de cet article qui nous a fait bondir (un petit peu) tant nous aimons la musique. Ensuite, nous vous proposons notre avis sur ce que nous pipeaute le Président de Universal Music en France, Pascal Negre.

Six ans que la musique ne cesse de perdre de la valeur. Et la crise économique n’arrange rien. C’est dans ce contexte encore plus morose qu’habituellement que s’ouvre ce week-end le Midem (Marché international du disque et de l’édition musicale) de Cannes. En 2008, le marché accuse une nouvelle baisse des ventes (- 15 % selon des estimations qui seront affinées lundi). Et alors que la part du numérique atteint les 25 % aux USA, il devrait peiner à franchir les 12 % en France. Surtout, aucun nouveau modèle (abonnement via Internet ou mobile, écoute en streaming…) ne s’impose. « Il n’y aura pas un modèle, mais des modèles, explique Dominique Leguern, directrice du Midem. Mais on ignore encore lequel va remporter le plus de suffrages. On pensait que le modèle financé par la publicité allait
s’imposer, mais la crise économique brouille un peu les cartes. »
La consommation de musique est au plus haut Certains producteurs s’interrogent sur la portée de la loi Création et Internet qui pourrait être mise en oeuvre après l’été. « Cela ne suffira pas à ramener une génération perdue qui considère que tout est gratuit, il faudra aller chercher l’argent chez les fournisseurs d’accès », estime l’un des acteurs majeurs de la musique en France. Pascal Nègre, en tête, pense le contraire (lire ci-contre). Pour Dominique Leguern, il y a des raisons d’espérer : « Il n’y a jamais eu autant de consommation de musique dans le monde. »

Et de souligner les initiatives de groupes comme Radiohead ou Nine Inch Nails de vendre directement via Internet.« Le manager de Radiohead sera d’ailleurs au Midem pour expliquer cette approche marketing. » Mais la vraie révolution, c’est la disparition quasi inéluctable des mesures techniques de protection qui empêchaient les copies. Demain, un titre acheté sur iTunes pourra enfin être lu sur tous les baladeurs. Et leur prix ne sera plus fixe, mais à l’image du marché physique où les nouveautés coûtent plus cher que le
fond de catalogue. Reste à savoir si cela sera suffisant pour doper le marché. Un nouveau venu y croit et il ne s’attaque pas à n’importe qui : pour la première fois, Blackberry sera à Cannes avec la ferme intention de venir y tailler des croupières au duo iPhone-iPod.

Nothing else 2 add but, enfin mais avec le manque d'exposition que la musique, le traitement imposé aux acheteurs, il est normal que certains paient pour les autres.

Mais au delà du côté "superficiel" de cet article, qui occulte les ventes de sonneries téléphoniques, les profits tirés des produits dérivés et négociés (contrats avec des marques, licences, ventes de catalogues ...), c'est le côté "tout va mal" qui nous déplait. Le royaume de la musique n'est pas aussi noir que cela.

Mais la France est un pays où il vaut mieux se plaindre .... pourtant nous doutons que Sarko ait également la solution à ce problème qui n'en n'est pas un.

Passons maintenant à l'interview de Pascal Negre:

 

Après une année 2007 record pour Universal, le bilan est-il aussi bon en 2008 ?


Universal va finir aux alentours de 36 % de part de marché, largement leader à dix points au-dessus de nos concurrents. Grand motif de satisfaction, nous avons continué à développer de nouveaux talents. Parmi nos meilleures ventes on trouve Duffy, Renan Luce, Thomas Dutronc, Mika… Cette capacité à développer des artistes dans des genres différents est essentielle. Il n’y a pas que la « Star Ac’ » chez Universal Music.

LES REMARQUES DE SKEUDS : Pas un seul artiste de musique noire dans ce inventaire à la Prevert, musique noire qui domine le monde ... Pourquoi ? Tout simplemlent parce que cela coûte moins cher de "fabriquer" un charlot qui chante en français avec une guitare achetée à Ca$h Converter que de payer une licence à la maison mêre américaine et de faire en sorte que cela génère un chiffre d'affaire satisfaisant. Car il faut savoir que même si Beyonce est chez Sony, Sony France doit payer pour sortir, promouvoir, vendre cette même Beyonce, en France. Cela rapporte mais cela représente un risque que les maisons de disques ne prennent que pour des artistes dont ils sont absolument surs et certains du succès.


Les disquaires pourraient réduire la place dédiée aux CD pour les remplacer par des bornes de téléchargement par exemple…

Ce serait une erreur de la part des distributeurs de baisser leur part de disques physiques. Pour preuve : la part de marché des enseignes spécialisées, comme la Fnac, chute moins que celle du marché. Contrairement à celle des hypermarchés, qui ont paupérisé leur offre. La stratégie différente de Carrefour et de Leclerc est éloquente. Leclerc a créé des espaces culturels et a vu sa part de marché augmenter.
A l’inverse, Carrefour, qui a réduit ses linéaires, est en flottement complet depuis plus de deux ans alors qu’historiquement, il était le 2e vendeur de disques en France.

LES REMARQUES DE SKEUDS : FAUX !!! La Fnac prévoit encore une fois encore de réduire ses espaces musicaux en 2009. Il s'agit de la suite logique d'un processus initié en 2008. En ce qui concerne Leclerc, les espaces culturels de Leclerc sont plutôt occupés par de la librairie, des DVD et des jeux vidéo. Les centres culturels de Leclerc ont emergés car JUSTEMENT la Fnac ne faisait pas son travail, en boutique ou sur le Net. Et ne cherchez pas de titres musicaux un peu marginaux, Mr Leclerc est comme tout le monde, il ne prête son parapluie que quand il fait beau.


Chez Universal aussi, le digital représente seulement 15 % du marché ?


Non, cela représente de 17 à 18 % de nos ventes. Malgré mon image ayatollesque, nous sommes la seule maison à avoir fait tous les deals possibles pour tester tous les modèles : Dailymotion, Deezer, Société générale, Neuf Cegetel, SFR, Bouygues Telecom…

LES REMARQUES DE SKEUDS :Pour Deezer, il fallu que ce site "donne sa mère" afin que le deal soit conclu. Avec un succès de visiteurs, certes mais à quel prix ... et bientôt ce site mettra de la pub en plein milieu des morceaux (le site l'a annoncé vendredi).


Pensez-vous reconquérir la « génération perdue », qui n’a jamais été habituée à payer pour de la musique ?


Ce concept veut que les moins de 18 ans n’achètent plus de musique. Or, nous avons vendu, en 2007, 650 000 albums de Tokio Hotel. Je ne suis pas sûr que ce soit les 60 ans et plus qui se sont précipités dessus. Il y a des manières de consommer différentes, certes, mais il y
a maintenant 9 millions de titres disponibles sur les plates-formes légales.

LES REMARQUES DE SKEUDS :Oui, mais dans le même temps, les jeunes n'ont eu le droit qu'à cela. A cet erzatz de groupe de rock. Et ces jeunes là n'ont rien acheté d'autre. Tant pis.


Certains demandent de taxer directement les fournisseurs d’accès à Internet. Et vous ?


Soit on pense, c’est mon cas, qu’en assainissant la situation, il y a des modèles économiques qui vont émerger comme aux Etats-Unis. Soit on pense qu’on ne va pas s’en sortir et il faut rentrer dans un modèle d’économie subventionnée, donc taxer.

LES REMARQUES DE SKEUDS : Nous avons un modèle inédit et nous ne sommes surement pas les seuls. Mais même si ceux ci ne sont pas, au goût des maisons de disques, pas satisfaisants pour ces ex HEC ou ESSEC, pourquoi taxer les FAI qui vont faire payer plus cher les internautes. Pourquoi toujours taxer ? Et pourquoi taxer la mémé qui ne se sert d'Internet que pour converser avec ses enfants ou petits enfants ? En France, nous ne savons que taxer et non réfléchir.

Pour parler d'Internet, chez Universal France, Skeuds est connu. Nous ne recevons rien en ce qui concerne la musique noire urbaine, uniquement des annonces pour des merdes made in France de chanteurs déjà fatigués. Pas même de Rap ni de R&B français. Heureusement que nous bossons très bien avec les USA.

D'ailleurs voici un mail envoyé à Skeuds par Universal France ....

image001.jpg

Du bon Hip Hop .. à moins que cela ne soit du R&B

 

Du temps de Real Flavas avec Nicolas et Claude Anelka, nous ne bossions bien qu'avec Universal, car à la "tête" de la branche urbaine, il y avait un gars motivé (qui est parti à Londres, ensuite), Didier D. Avec lui, les choses ont très vite avancé.

Par contre, je me souviens d'un RDV avec un type de chez BMG, Claude Anelka était avec moi. Nous avons attendu une heure pour seulement recevoir, avec une grande mansuétude de la part de notre hôte, seulement une carte de visite et une invitation à le rappeler. Ce type chargé de la musique noire chez BMG ressemblait plus à un gars fraichement sorti d'une quelconque école de commerce ne connaissant rien, ni à la politesse mais, c'est pire, ni à la musique.

Et l'on s'étonne que la musique ne se vende pas. Tant que Pascal Negre et ses sbires considéreront la musique comme de la lessive (référence à Kool & the Gang vendu avec des paquets de lessive Bonux, voir ICI et ICI), le marché musical tirera la tronche .... même si par derrière, le temps est malgré tout ensoleillé.

09:12 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skeuds; debat |  Facebook | | |

17 décembre 2008

Débat: Musiques actuelles VS Old School

Le débat des anciens et des nouveaux est un débat classique né sous l'Antiquité mais qui, en ces temps de misère musicale, a encore sa place.

Alors, c'est vraiment la misère musicale ?

Oui et non. Mais c'est bien l'un des sujets les plus chauds du moment en ce qui concerne la musique. D'autres pensent aux grossesses de Mariah Carey ou de Janet Jackson, nous, nous pensons à la qualité musicale, qui avouons le, a du plomb dans l'aile.

Du côté du R&B, c'est la misère totale enfin si l'on écoute les vieux de la vieille nostalgiques des groupes comme En Vogue ou SWV. En matière de Hip Hop, on regrette les Pete Rock, les Gang Starr, les Erick Sermon.

Oui, les jeunes argueront que Sermon est encore là avec Parrish Smith et vient de sortir un nouvel album d'EMPD. Mais comment comparer cela avec les albums des années 80 ?

Alors ce vieux débat des anciens et nouveaux a t-il vraiment lieu d'être ? OUI. Car malgré tout, la musique noire urbaine va dans le mur.

Pas dans celui auquel on pourrait penser, mais dans celui de la qualité.

Car malgré une baisse endémique des ventes de CDs dans le monde, les artistes des musiques urbaines gagnent de plus en plus de pognon. Mais ils sont de moins en moins nombreux à se partager un gateau musical qui rétrécit à vue d'oeil.

Alors qu'en est-il vraiment ?

Les vieux sourds sont scotchés en 1982 et les jeunes ne savent même pas qui est Brandy (une vioque qui a commencé sa carrière en ... juillet 94). Alors comment réconcilier les deux camps ?

Et a t-on vraiment besoin des les réconcilier ?

Oui et non.

La musique la plus touchée nous semble t-il est le R&B. Le niveau est très bas, proche de la limite de flottaison.

Faisons l'inventaire des "artistes" qui symbolisent le R&B actuel, ça ira vite, ils ne sont plus très nombreux.

Il y a Akon, Chris Brown, Ne-Yo, Beyonce, Rihanna et les indémodables Usher, Mary J Blige et autres Mariah Carey et c'est à peu près tout. Et c'est là que les choses se corsent. Oui car les jeunes vont crier au scandale en lisant ce qui va suivre.

Comment appeler Akon un chanteur ? Une voix de chiottes mal nettoyés souvent masqué par un auto-tune. C'est Luther Vandross qui doit se retourner dans sa tombe.

Beyonce n'est-elle pas qu'un simple produit marketing fadasse ... ? Comme Rihanna, Ciara et autre Christina Milian.

Ne-Yo n'est t-il pas le cousin germain de Chris Brown qui est, lui-même, la mère de Mario. C'est assez lamentable. Sans remonter à Joe Tex, Aretha Franklin ou à Curtis Mayfield, on peut se sentir orphelin de véritables chanteurs.

Et où sont passés les groupes, pas les grands groupes de 10000 membres à la Earth Wind & Fire, non les groupes normaux à deux ou trois-quatre membres ? Des Dazz Band, Soul IV Real, New Edition ou autres 112.

Dans cette époque individualiste en manque de pseudos stars totalement fabriquées par la télé, il n'y a plus de place pour les duos/groupes. Les couples divorcent, les groupes coulent ....

Même Jay-Z et Beyonce n'osent pas trop s'acoquiner musicalement, c'est tout dire.

Et là, nous ne parlons que des chanteurs mais où est passée la musique ? Car de plus en plus, la musique est partie en vacances sans laisser d'adresse. C'est du n'importe quoi. C'est plus de la pop electro que du R&B. Du sous Daft Punk. Sans faire injure à nos potes français mais c'est tellement mieux quand ce sont eux qui sont aux manettes ... pour faire du Daft Punk. pas du R&B.

Ne parlons pas des musiciens, on ferait peur à une jeunesse qui ne sait même pas ce qu'est un instrument de musique. Alors, un musicien !!!!

On fabrique de la musique de sourds pour sourds intoxiqués par la télé et les clips vidéos. Et le pire c'est que cette musique jetable devra servir de référence pour les générations à venir. Pitoyable mais on peut pas descendre plus bas ....

Comment comparer un bon Stomp des Brothers Johnson et une merde niaiseuse signée Akon ... Na Na Na Na et en plus il se fout de notre gueule.

Et dire que la musique n'a jamais autant rapporté d'argent. Plus c'est nul, plus ça rapporte ?

Oui car malgré ce que l'on nous chante en France, le piratage n'a pas tué les artistes, seulement la musique. Et ce n'est pas leur plan anti-piratge qui changera qui qe ce soit. Car plutôt que de baisser la TVA sur des produits culturels qui devrait n'être taxé qu'à 5,5 %, on préfère stigmatiser le comportement de jeunes internautes à qui l'on a vendu Internet en leur disant que grâce à Internet il ne payeraient plus rien ou presque.

La musique n'a jamais aussi mal portée son nom. Les chanteurs ne chantent plus, ils pleurent. Et le pire est que ça marche. On les voit dans toutes les maisons de couture, ils sont de toutes les soirées, habillés par les plus grands couturiers, oubliant souvent d'où ils viennent. c'est un défilé de mode permanent.

Le ghetto n'est plus vraiment représenté, seule la négritude est le passeport minimum pour faire de la musique urbaine. Bien sur, de temps en temps on exhume un babtou, histoire de dire que les musiques urbaines ne sont pas racistes.

Mais force est de constater qu'il n'y a pas photo entre un blanc et noir qui chante. Pas photo du tout.

Et dire que les Etats-Unis vivaient encore sous le régime de la ségrégation et de la connerie, il y a à peine 40 ans. Que le Billboard, l'organe officiel des Charts US, n'avait pas de Charts R&B jusqu'en dans les années 70. Les noirs chantaient mais il ne fallait pas trop que cela se sache. Shame on us.

Bref, c'est assez mauvais pour gagner de l'argent. par contre et on le constate tous les jours, peu d'artistes émergent du lot. Si ce n'est ceux que ceux qui sont en place, lancent, pour gagner encore plus d'argent.

Et une fois un max de blé fait, les chanteurs passent à autre chose (enfin une bonne nouvelle !!) et se lance dans le streetwear ou mieux dans la mode. Mais, souvent ils continuent à chanter, pour notre plus grand malheur et le plus grand bonheur des jeunes.

Alors faut-il pleurer les ancêtres des musiques urbaines actuelles ? Oui, mais il faut avouer une chose, c'est la nullité du R&B actuel qui réveille chez les amoureux de R&B et du Funk, des souvenirs eux, impérissables.

Jodeci, Guy, Kool & the Gang, Sista, Xscape, Boyz II Men, SOS Band ne mourreront pas, Akon oui, il y a de fortes chances. Heureusement.

Mais ...., oui car il y a un mais.

Ceux qui n'ont pas eu la chance de connaître ces musiques n'ont pas de repères. Et gobe du Akon comme les anciens gobaient du Change ou du Carleen Anderson. Et déjà dans les années 90, les anciens criaient au scandale, étant toujours collés à l'année 82, année de référence du Funk. Et les vieux de la Soul des années 70 ou de la Northern crachaient leur venin sur le Funk des années 80.

Il y en a toujours qui diront: "Ah, c'était le bon temps ...". Vieux débat s'il en est !!!

Oui mais pensons à ceux qui sont nés ou grandis avec Beyonce ou T-Pain. Ils ne connaissent que cela et on doit pas les en dégoûter. Il ne reste qu'à espérer que le son change mais le R&B ne peux décemment pas descendre plus bas.

Mais comment espérer danser en boite sur du T-Pain ou sur du Ne-Yo ? C'est tellement lent !!!! Et surtout souvent nul, souvent mais pas toujours. C'est le pire des somminfères ... Alors à moins d'avoir des cafards dans le sibblard ... comment qu'on fait, hein dit donc ????

Et l'argent empêche les maisons de disques de prendre des risques. Quand on sait que MCA/Geffen a failli enterrer Mary J Blige en 2005 ...

En septembre 2005, pour etre plus précis !!! Mois funeste si'il en est !!!


L'argent est trop présent pour laisser la place à la créativité et surtout pour donner leur chance à des artistes qui sortent du lot.

Tous les chanteurs et chanteuses ont avalé un auto-tune ou un vocoder. c'est triste mais c'est l'époque qui veut cela.

Regardez Heavy D, le gros Heavy D, sans les Boyz, l'ancien patron d'Uptown Records l'ancien label de p'tits gars comme Jodeci, Mary J Blige, Guy ... même le gros Heavy D en a fait un amer constat.

Le nouvel album de Heavy D devait être un album urbain mélangant Hip Hop et R&B. Nous avons eu, à Skeuds, un EP l'année dernière avec des prod's signées Pete Rock et un morceau R&B digne des années 90. Un EP qui n'a jamais été vu sur le Net (ne cherchez pas, il n'y a pas) ou ailleurs mais distribué lors d'une soirée à laquelle nous assistions.

Et bien, devant le peu d'enthousiasme que son projet succitait, Heavy D a fait machine arrière et nous a pondu recemment un album de .... reggae. Qui, de surcroit, cartonne !!!! Les pré-commandes sont à plein volumes !!!!

Intitulé Vibes (cela me rappelle une p'tiote boutique rue Qunicampoix, non ?), cet album devrait avoir un bel avenir mais pas dans le R&B ni dans le Hip Hop.

heavyd-pub-promo-skeuds.jpg

Nous travaillons avec la maison de disques qui a sorti ce nouvel album, à l'origine il s'agissait bien d'un album urbain pas d'un album de reggae.

Nous avons contacté la boite qui s'occupe de la promo de cet album (qui nous a envoyé une dizaine de Cds, thanks 2 U) et le revirement de Heavy D est simple.

Le marché du R&B et du Hip Hop est pipé, fermé. Si ta mère, c'est pas Akon et que tu chantes juste et sans auto-tune, tu n'as plus aucune chance de réussir.

Avant on avait Zapp, mais de temps en temps. Pas constamment. De plus la bande à Troutman (RIP) faisait mal au crane. C'était du lourd !!! Il y avait du talent !!!

Il faut vraiment que cela cesse car la pauvreté de ces musiques nous casse les oreilles. Et pourtant Akon continue de cartonner, ici et ailleurs.

Alors qui est sourd ? Les vieux cons que nous sommes ou les jeunes crétins qui adulent Akon ? Non lo so ma ...

Le problème est, qu'encore une fois, les jeunes ne savent pas ce qu'un instrument ni un chanteur. Sinon point de Akon ...

Et derrière Akon, c'est tout un produit marketing bidon qui fonctionne à plein tubes. Le frère Gangsta made in Africa qui arrive en Amérique pour réussir ... Tout est bidon mais tout le monde s'en fout !!!!

Panique à bord. Un peu comme la majorité des bons français qui aurait élu Barack Obama, sans savoir qui il était, sans connaître son programme mais seulement parce qu'il est noir.

Ces même bons français qui n'ont pas un seul noir dans leur entourage mais comme cela fait bien. Discrimination positive. Musique négative !!

Les Bobos ont la parole.

C'est super triste car cela va autoriser tout un tas de dérives et pas seulement musicales ... Mais parlons musique uniquement et souvenons nous que nous, à Skeuds, nous avons soutenu Obama, pour ce qu'il était, pas pour sa négritude. Heureusement car c'est aussi cela le racisme.

Alors c'est surement à caude de merdes que nous servent la bande à Akon que les vieux se réfugient dans le Funk ou le R&B (le vrai).


En ce qui concerne le Hip Hop, c'est devenu du Rap. Tout du moins ce que l'on peut écouter à la radio ou voir su MTV.

50 Cent a été détrôné par Jay-Z et Kanye West et le rap est devenu electronique. Plus de samples, plus de beat, moins de flow. Plus vraiment de rappeurs.

Mais plus de gent-gent. beaucoup plus même.

Et contrairement au R&B, le Rap accueille encore de bonnes choses, redevient souvent du Real Hip Hop, et surtout les vrais artistes se nourrissent des miettes que leur laissent les Jay-Z et autres Common.

Là on vous parle de Termanology, Reks, des prods signées Emile, 9th Wonder ... du vrai, du lourd. pas du naze niaiseux à la Lil Wayne ...

Là non plus, plus de groupes ni de duos. Les anciens groupes genre Wu Tang ou Mobb Deep essayent bien de revenir mais ne font illusion que le temps d'un week-end. Et la jeunesse ne connait pas Hell on Earth ou CREAM ....

Mais une fois encore, il y a beaucoup de bonnes choses, de très bonnes choses même. Certes, ce ne sont pas nos radios qui nous les passeront. Mais heureusement, Internet comble aisément ce manque d'informations.

Internet a permis l'éclosion de beaucoup de talents qui, avant, n'avaient que les vinyls sur des petits labels pour pouvoir exister. Internet a sauvé le Hip Hop même si, bien sur, les belles années se situent au milieu des années 90.


Le Hip Hop n'est pas mort, même si Nas n'est plus Nas et que Jay-Z n'est plus Jay-Z. Mais des boites à fric ....

Et l'avantage du Hip Hop est que ceux qui l'aiment, le partage.


Pour le R&B, en tous cas en France, les pitres qui pensent le posséder, ne font que lui nuire.

Les rigolos qui aiment des prods comme Israel, le bailleur de service. Le menestrel du R&B qui endormirait un stade rempli de sourds-muets.

Et c'est pour cela que nous avons creé Skeuds. Afin de partager AVEC VOUS toutes les nuances de ces musiques urbaines. De quelque année qu'elles fussent.

Nous désirons nous ballader AVEC VOUS sur ce parcours musical sans nous préoccuper de ce que vous connaissez.

De cela, on s'en bat les reins. Ce qui compte à nos yeux, est ce que vous avec dans le coeur. De vos gouts, de vos envies.

Nous aimerions tant dé-scotcher les vieux du Funk des années 80 et leur prouver que, malgré les pitres Akonesques, il y a encore de bonnes choses. Rares, certes mais elles existent ...

Que bientôt nous serons en 2009 pas en 1983.

Alors qui a raison, qui a tort ?

Personne en fait.

L'essentiel est que nous puissons entendre nos musiques urbaines même si la qualité est moins bonne. On aura surement des jours meilleurs. en espérons qu'avec l'auto-tune, les charlots du R&B actuels avalent également leur trompette afin de laisser la place aux vrais talents.

Car il y en a. Forcement. Les noirs n'ont pas perdu leur talent du jour au lendemain.

Nous espèrons que nous puissons vous donner du bonheur en Saison 3 et que nous vous le prouvions.

Alors merci de nous faire du buzz .... nous en avons besoin.

A vous de nous donner votre point de vue ...

Il y en a forcement ...

11:32 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : skeuds, débat, funk, rap, r&b, hip hop |  Facebook | | |

01 novembre 2008

Funk, R&B, Soul, Hip Hop et Rap: Musiques de banlieues, musiques d'arabes ? Part 3 (Débat)

funk-r&b-hh-skeuds.jpg
Alors qu'en est-il vraiment du public des musiques black urbaines ?

Déjà victimes de racisme, les beurs et les blacks n'ont, d'après la légende, le droit d'écouter que du rap, du funk ou du r&b.
Et si l'on retourne le problème, les musiques urbaines ne sont que des musiques pour banlieues désoeuvrées et livrées à elles mêmes. Des musiques pour arabes et noirs qui seraient incapables d'écouter autre chose ?

Nous tenterons, avec vous, de faire le point sur ces préjugés qui ont la vie dure. Et de les combattre.

Nous ferons une petit historique des musiques urbaines (Soul, Funk, Rap, New Jack, R&B, Hip Hop) et de leur arrivée en France.

Bref, on attend vos opinions, vos avis, vos coups de gueule, vos histoires, vos souvenirs ... on attend de vous que vous nous causiez.

Et tant pis si vous n'êtes pas beur ou black, on ne vous en voudra pas ...

Et pour remercier de participer, ceux qui le feront recevrons l'adresse afin de télécharger notre émission BLED MUZIK ANIMEE EN ARABE, SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE DEUX HEURES

 

TROISIEME PARTIE ... (la première partie est ICI. La seconde ICI)

 

Comme, il n'y a pas que des noirs et des arabes en banlieue et il n'y a pas qu'en banlieue que les musiques urbaines ont du succès.

Bientôt, avec ce genre de raisonnements, il faudra sortir son passeport pour écouter de la musique noire. Et encore !!
Car bon nombre de beurs ou noirs de la seconde génération sont aussi français que .... des français. Alors à qui se fier ?

A la musique bien sur, et uniquement à elle. Elle a cette qualité d'être universelle.

Alors qui que vous soyez, d'où que vous soyez, ces musiques n'attendent que vous. Et gageons qu'elles ne sont pas racistes. Et surtout qu'elles se laisseront écouter par vous. C'est leur seul but, leur seul dessein.

Alors comme a fait dire Audiard de la bouche de Gabin, MUSIQUE !!!

Même si les musiques urbaines ont bien changés.

Rien ne ressemble à ce que l'on pouvait écouter en 82 (une année phare pour certains). Le Funk est mort et les gens scotchés dans les années 80 sont en deuil. Et pas seulement depuis la mort de Barry White.

Les annéées 90 semblent encore plus lointaines. Le Hip Hop actuel ne se vend quasiment plus, le Rap l'ayant remplacé. Et encore, on a passé l'époque Crunk. Le pire que la musique noire urbaine ait connu.

J'ai assisté en 2005 à une conférence à New-York dont le thème était: Crunk, une musique qui s'exporte ? Les musiques noires peuvent elles encorer se vendre en dehors des Etats-Unis ?

La réponse fut non. Qui en France goute à la South ? Aux déjections musicales du triste Lil Jon. A Skeuds, on n'aime pas franchement. Et la raison, enfin un peu de raison, semble avoir touché nos amis américains.

Il n'est pas dans nos propos, d'en vouloir à la nouvelle vague R&B/Rap et de lui demander de nous redonner du son 80s ou 90s.

Non, mais au moins de savoir chanter, d'avoir des compositions cohérentes.

Aux rappeurs d'avoir du flow de rappeur pas d'imiter Daffy Duck.

Et pourtant les musiques urbaines ne se sont jamais autant vendus. Enfin oui et non. Les albums phares, se vendent bien malgré le piratage. Mais le reste, tout le reste soir 99,5% de la production se vend t-il ?

Pas vraiment.

Même des têtes d'affiche comme Mary J Blige ont des soucis à se faire. Car son positionnemt est difficile. La plupart des gamins n'étaient pas nés lors de Real Love. Elle atteint un age difficile pour plaire à tous les plublics. A votre avis, pourquoi Whitney Houston, Michael Jackson, Toni Braxton et autre rechignent à revenir dans les bacs.

La peur de faire un bide. Au bidet les vieux.

Avez-vous remarqué qu'il n'y a plus de groupes de R&B, seulement des chanteurs (enfin des chanteurs, si l'on veut) et des apprenties chanteuses. Plus de duos non plus. Ni de trios.

Même un groupe emblème comme Boyz II Men n'a pas resisté à ces nouveaux théorèmes. Je l'ai vu à New York en 2004 et le public était en folie, en pure folie. Toujours aussi populaire le groupe de vieux. Et pourtant .... à part une triste compil indigne de leur standing.

Il faut que le public puisse s'identifier à ces idoles donc à une individualité. L'époque est au repli sur soi. Dommage, on ne reverra plus En Vogue, D Influence, Jade, 112 ... ou si nous les revoyons un jour, ce sera sur un label obscur pour un album qui ne le sera pas moins.

Et pour le Hip Hop, c'est la même. Plus de Lords, plus de Mobb Deep, enfin plus dans les hauteurs des classements.

A Skeuds, nous savons qu'il y a encore des choses de qualité. Mais planquées au milieu d'un tas de merdes immondes. Et depuis plus de deux ans nous essayons de vous donner le meilleur de ces musiques que, malgré tout, nous aimons beaucoup.

Nous allons essayer de continuer notre taff en Saison 3. Et que vous soyez noir, arabe, polonais, moldave, suédois, on s'en secoue les burnes mais on vous donne rendez-vous en Saison 3, j'espère le plus rapidement possible.

Et si vous désirez participer à l'aventure Skeuds, c'est enocre possible.

Alors, tous ensemble, schtroumpfs, blancs, rouges, noirs, arabes ou martiens, on fera que ces musiques urbaines sortent de leur ghetto et que les cistes-ra restent à la porte.


Et vous qu'en pensez-vous ?

Que pensez-vous de ces clichés concernant les musiques urbaines les associant à la banlieue. Aux blacks, aux beurs ?
Que pensez-vous de ces préjugés sur les blacks, les beurs ?
Exprimez-vous ... parlez nous également de vos souvenirs musicaux ... cela nous interesse beaucoup, surtout si vous n'êtes pas d'accord avec nous .... mais en toute courtoisie et avec politesse. N'alimentez pas la lie dont ce servent certains borgnes à décrier la mixité, la diversité.

Les formules du genre "ta mère elle s*ce des ours et ton père c'est John Mc Cain" seront effacées.
Par contre, nous ne censurerons pas les propos qui vont à l'opposé de notre pensée, bien au contraire.
Seul le débat peut faire bouger les choses mais dans le respect d'autrui et avec courtoisie.

Nous ne cherchons pas des Victor Hugo, ni des Claudel mais nous vous demandons de vous exprimer avec vos mots. Inutile de chercher à briller, le simple fait de participer à ce débat, vous honore et nous honore.
Car, souvenez-vous que nous avons besoin de vous. Et que nous vous le rendrons ... au centuple.

31 octobre 2008

Funk, R&B, Soul, Hip Hop et Rap: Musiques de banlieues, musiques d'arabes ? Part 2 (Débat)

funk-r&b-hh-skeuds.jpg
Alors qu'en est-il vraiment du public des musiques black urbaines ?

Déjà victimes de racisme, les beurs et les blacks n'ont, d'après la légende, le droit d'écouter que du rap, du funk ou du r&b.
Et si l'on retourne le problème, les musiques urbaines ne sont que des musiques pour banlieues désoeuvrées et livrées à elles mêmes. Des musiques pour arabes et noirs qui seraient incapables d'écouter autre chose ?

Nous tenterons, avec vous, de faire le point sur ces préjugés qui ont la vie dure. Et de les combattre.

Nous ferons une petit historique des musiques urbaines (Soul, Funk, Rap, New Jack, R&B, Hip Hop) et de leur arrivée en France.

Bref, on attend vos opinions, vos avis, vos coups de gueule, vos histoires, vos souvenirs ... on attend de vous que vous nous causiez.

Et tant pis si vous n'êtes pas beur ou black, on ne vous en voudra pas ...

Et pour remercier de participer, ceux qui le feront recevrons l'adresse afin de télécharger notre émission BLED MUZIK ANIMEE EN ARABE, SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE DEUX HEURES

 

DEUXIEME PARTIE ... (la première partie est ICI)

 

Yop Yop, 90s Girls, 90s R&B ...

 

Le début des années 90 sera toutefois New Jack avec un nombre assez impréssionnant de productions mais le mouvement s'essouffle assez rapidement. Tout se ressemble.

Le porte drapeau, Teddy Riley n'a plus la gouache, ni la vibe New Jack Swing du début.
Mais il faut dire que Michael Jackson lui a signé un gros chèque pour être produit par lui. On est très loin de Kids At Work.
Les clones de TR ont moins de talent, moins de créativité. Les Yop Yop se font plus rares et plus dissonants. Exit la New jack. Vive le R&B nouvelle vague. Et sans Godard, ni Lelouch.

93 (décidement on y revient toujours) est un tournant majeur pour les musiques urbaines. Pas ou plus de Funk mais du R&B. Du lourd !!!

La scène anglaise est toujours super présente (le succès de Soul II Soul y est pour beaucoup) avec l'Acid Jazz et ses représentants (Opaz, Brand New Heavies, Incognito, Omar, la liste est longue) ...


Les américains, eux, ont compris que le Hip Hop et le R&B peuvent, non, doivent cohabiter.

Et en France tout le monde adhère. Oui tout le monde. Et pas seulement ceux auxquels l'on pourrait penser.

C'est l'époque de Zhane produit par Naughty by Nature et de SWV, un groupe de soeurs avec voix, qui s'acoquine avec le Wu Tang, le nouveau groupe leader du Hip Hop.

Que du bonheur je vous dis. Tout le monde tombe d'accord, blancs, beurs, schtroumpfs, blacks ... c'est du bon, c'est du lourd !!! C'est pas encore Skeuds.

Et même les nostalgiques du Funk se mettent à revivre.

Ce sont les anglais qui vont refaire danser nos petits beurs coincés en 82. Et dire que les British ne savent pas qu'ils sont dans nos banlieues et ailleurs.

Et pourtant et malgré cela, ces English vont faire du R&B à base de samples de Funk. Sans payer les droits, mais ça on s'en bat les reins. Seul le résultat compte.
Les anglais chantent, les banlieues françaises font la teuf !!! Et tout le monde est content.

Le rap français continue son petit bonhomme de chemin avec NTM, Assassin, bref des noirs, des arabes, des portugais, des français ... une preuve que le métissage n'est pas un mythe mais bien une réalité. Et que cela peut marcher, que cela marche. Le temps des Frères Jacques est révolu depuis longtemps.

Le rap français n'a jamais été aussi bon, aussi populaire, aussi présent. Il est à son apogée.

Et ne parlons pas des DJs. Et pourquoi nous n'en parlerions pas? Mais si, parlons en justement.

Ces DJs sont bien souvent issus de l'immigration. Et ils ont souvent du talent.

CutKiller qui a tout appris (ou pris, c'est vous qui voyez) de Dee Nasty s'appelle Alnouar. Un Dj du nom de DJ Goldfingers apparait dans une petite boutique que j'ai l'honneur de diriger, Soul 2 Soul à Paris, une mixtape à la main. Il est encore trop tiimide pour causer.
C'est son pote, mon pote, Khaled qui le fait pour lui. Karim me parlera plus tard et il n'aura pas à s'en plaindre.

Et Karim n'est pas vraiment Breton ou Cévenole. Ou s'il en est, il le cache bien le bougre.

Comment ? Un immigré qui plus est arabe, disons maghrébin comme on dit israélite, peut mixer, scratcher tout en mettant la main (la troisième ?) dans le sac d'une petite vieille?


Ces immigrés ont tant de talent que cela ?
Oui mais pas sans travail, volonté, intelligence et hargne ...

Ils sont forts ces arabes, pardon ces maghrébins. Et ils ne sont pas tous voleurs vous savez, j'en ai même vu qui allaient à l'école, oui la notre, celle de la République.

Les noirs, pardon, les blacks ne sont pas en reste: Rappeurs, danseurs, chanteurs, ils ont enfin un champ d'expression à leur convenance, à la mesure de leur talent et cela n'empèche pas beaucoup d'entre eux de faire de brillantes études, de faire du biz, du vrai pas celui de la rue, d'être reconnu socialement et pas seulement par leur couleur.

Et oui, le talent n'a pas de couleurs. Non encore une fois, les arabes ne sont pas tous des voleurs, des tireurs. Et les noirs ne sont pas tous éboueurs ou techniciens de surface.

Il ne s'agit uniquement que de volonté, pas de couleurs ou d'origine et ces gars aux passeports verts ont la rage.

On leur a souvent dit que les études n'étaient pas pour eux, que les banlieues ne formaient que des balieusards. Ils montreront que ces clichés même si ils ont la vie dure, ne tiennent pas longtemps devant l'illustration, devant l'exemple. Demandez le donc à Malamine Kone ce qu'il en pense. l'Airness de rien ...

CutKiller affirme sa Haine et se prend pour Funkmaster Flex. Il est encore là et surement pour longtemps.
Il a tout compris. Cut n'est pas un arabe qui mixe mais un DJ qui donne du plaisir aux gens dans les soirées. La différence est de taille. Aux platines, il n'est pas plus arabe que moi, mais certainement un bien meilleur DJ que je ne le suis, moi. le bon français.

On aimerait que tout le monde saisisse la nuance.

Ses plus belles soirées, nos plus belles soirées auront lieu au milieu des années 90. Avec l'éclosion des mixtapes, de Skyrock ...

La musique est partout et pour tout le monde. Et le R&B et le Hip Hop sont à leur meilleur niveau.


Aux Etats-Unis, les musiques blacks permettent à leur créateurs, à leurs interprètes de gagner de l'argent, de la renomée et ces afro-américains prennent le pouvoir des charts.


Les minorités le sont moins. Comme en France.

La France de 98 gagne ... un mur de poncifs tombe, comme à Berlin.

Mais les préjugés ont la vie dure, et qui dit Funk, dit Arabe.

A croire que Idir est produit par Terry Lewis & Jimmy Jam ou par Jacques Fred Petrus (RIP).

Et comme, qui dit arabe, dit banlieues, le Funk égal banlieues. La transitivité a beau jeu.

Les artistes améicains de l'époque seraient étonnés en prenant connaissance de cette équation mathématique insolvable, digne de Fermat.

A croire que l'on en veut aux gars de banlieue de ne pas écouter les soupes servies par M, Francis Cabrel Benabar ou autre Ophelie Winter. On peut tout reporcher aux banlieues mais pas d'être sourdes.

Et raccourcir les musiques urbaines à la banlieue est l'arbre qui cache la forêt. Et il faut bien lire, l'arbre, pas l'arabe. Merci.

Il faudrait peut-être reprocher aux beurs et aux noirs d'être plombiers, profs, médecins, DJs, bref de faire des métiers de français. En France, faire des métiers de français c'est suspect.

Ces beurs et ces noirs n'ont plus pour unique ambition de manier le balai ou de devenir épicier. Ils rêvent de réussite sociale. Encore plus suspect, non ?

Et quand ils s'investissent dans quelque chose, souvent ils réussissent. Ni plus, ni moins que les autres. Encore encore plus suspect, n'est-il pas ?

Non, c'est seulement rassurant et précieux.

Alors, les raccourcis Funk = Arabes et Rap= Noirs même si ils peuvent peut-être parfois se vérifier, occultent le fait qu'il n'y a pas que les minorités qui écoutent les musiques urbaines. On ne va pas aussi leur reprocher cela ?

La suite très prochainement .... ICI

 

Merci de participer, ceux qui le feront (en disant autre chose que "coucou", ou "oui") recevrons le lien pour télécharger notre émission LE MAINSTREET SHOW SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE TROIS HEURES

Merci de d'indiquer votre adresse email exacte lors de votre post.

mainstreet-show-old-school-3-skeuds.jpg

29 octobre 2008

Funk, R&B, Soul, Hip Hop et Rap: Musiques de banlieues, musiques d'arabes ? (Débat)

funk-r&b-hh-skeuds.jpg
Alors qu'en est-il vraiment du public des musiques black urbaines ?

Déjà victimes du racisme, les beurs et les blacks n'ont, d'après la légende, le droit d'écouter que du rap, du funk ou du r&b.
Et si l'on retourne le problème, les musiques urbaines ne sont que des musiques pour banlieues désoeuvrées et livrées à elles mêmes. Des musiques pour arabes et noirs qui seraient incapables d'écouter autre chose ?

Nous essayons donc de lancer le débat, et voici donc la première partie de notre histoire des musiques blacks urbaines en France et de notre analyse sur la diversité communautaire ... tout du moins de la vision que l'on veut bien nous en donner.

 

 

Au début, le désert ...

 

Get Up, Get Down. Depuis l'arrivée de ces musiques noires en France, les minorités raciales, les beurs et les blacks en particulier, s'en sont emparés.

Mais tout ceci n'est qu'une partie de l'iceberg. Un iceberg de préjugés qui ont la peau dure.

C'est vrai que la Soul avec pour leader James Brown a fait swinguer bon nombre de cités, que le Funk, venu quelques années plus tard, a fait rêver et alimenté des centaines de soirées dans des boites comme le Pass' (Pacific), le Midnight Express, le Moretti ... mais également des boites comme Le Palace, le Rex Club ... dans lesquels les banlieusards n'avaient pas droit de cité.

Que Positive Force, Delegation et Barry White chantaient des hymnes qui devenaient nationaux dans les "tiers-quar", des hymnes que personne n'a osé siffler.

Il n'était pas besoin d'habiter en cité ou en banlieue pour les aimer. Pour les écouter, oui, enfin peut-être. Quoi que !!!! C'est sur, le téléphone arabe fonctionnait bien mieux dans nos quartiers qu'ailleurs. Entre le foot et le baby. Il était quasi-indispensable pour faire passer le message. L'entassement a parfois du bon.

Et à l'époque, il n'y avait pas beaucoup de médias pour diffuser et donc entendre ces musiques venues d'ailleurs.

RTL et Europe No1 étaient hégémoniques sur les ondes et il ne fallait pas compter sur la première chaine, Antenne 2 ou FR3 pour voir le moindre noir nous chanter Ramona à la télé si ce n'est La Compagnie Créole et encore si l'on avait été sage. Servie par la mère Danielle Gilbert, ces noirs là ne ressemblaient pas vraiment à ceux des pochettes de disques américains. Encore un postulat qui tombe. Tous les noirs ne se ressemblent pas. Il y en a de plusieurs sortes. Mazette !!!

De plus, quand on voyait un black, on essayait de nous faire croire qu'il était le seul, l'unique. Mais ce complexe est toujours rémanent dans notre beau pays. C'est une tradition bien française.

Souvenez vous: Boney M fut quasiment l'unique groupe Disco visible en France même si l'on a eu droit à la pause Ottawan lancée par Bellolo et Morali. Qui eux, reconnaissons le, ne sont pas noirs.

C'est François Mitterand et ses radios libres qui lancera le Funk en France. Sans le savoir, d'ailleurs. Si il l'avait su, il l'aurait certainement mis sous écoute ... mais avec le nombre important, à l'époque, de sorties hebdomadaires, il lui aurait fallu beaucoup d'oreilles ... plus en tout cas que pour écouter Jean Hedern ou Carole Bouquet. Mais revenons à nos artistes, aux vrais, à ceux qui nous préoccupent.

 

RTL, Bernard Shu et Sugarhill Gang

 

Avant cela, le premier qui nous amena sur un plateau d'argent du Funk à la radio, à la fin des années 70, fut Bernard Shu (RIP). Ce DJ/animateur, animait le Hit des Clubs, le samedi soir sur RTL, pardon, sur WRTL. On voit immédiatement la culture US dans cette renomination.

Ce monsieur qui habitait sur une péniche sur les quais de la Seine, a été le premier a programmer Rappers Delight de Sugarhill Gang en Europe. Excusez du peu et ce quelques jours seulement après WBLS à New-York. Bravo et merci encore Arshu !!! Respect.

Ce type a élagué pour les radios libres un terrain miné de chanson française (légitime et de bien meilleure qualité que l'actuelle, ce n'est pas un exploit) et de faux chanteurs lancés sur la vague Disco par des producteurs sourds mais pas aveugles, enfin pas insensibles aux belles couleurs des Pascals (un Pascal, des Pascaux ???) de l'époque (billets de 500 francs soit 80 euros environ).

Bref, il aura tout donné ou presque et il faut se souvenir qu'à l'époque, point de lecteur mp3, pas de walkman, peu de possibilités d'enregistrer quoique cela soit, à moins de s'appeler bien sur Mitterrand ou de disposer d'une chaine hi-fi avec enregistreur de K7 mais c'était plus cher. C'est dire si l'on attendait ce rendez-vous hebdomadaire avec impatience. Comme de juste, après les résultats de la dernière journée de foot sur la même antenne.

Mais rendons à Mitterand ce qui appartient à Tonton, c'est à dire la création des radios libres qui libéra beaucoup de talents et qui continue de le faire.

Le Funk et la musique noire importée des Etats-Unis ou d'Angleterre est enfin à portée de radio, à portée d'oreilles. De toutes les oreilles. d'où qu'elles viennent, d'où qu'elles écoutent.

L'Etat lui-même donnera l'exemple en créant une radio libre pour jeunes, Radio 7, dans les locaux de Radio France (au premier étage à gauche par l'escalier, à droite c'était comme de coutume, les toilettes).

Et pendant ce temps, les jeunes, français, arabes et africains jouent au foot, se font refouler des boites de nuit ou passent des examens. Une jeunesse normale qui passe son temps comme elle le peut. Une jeunesse qui écoute bien sur de la musique. Le plus souvent à la radio. Pas le choix. Pas encore.

 

Radio 7, Sidney, Carbone 14 et les radios libres

 

Radio 7 nous donnera l'une des émissions de radio les + mythiques de Funk en ce début des années 80.

Issus de Radio France, deux animateurs de talent, Smith et Wessun, nous offriront un véritable récital de Funk avec Destination Planète 7, pendant plusieurs années. Ils reprendront le concept uitilisé par Bernard Shu, un petit animateur robot, et une programmation de OUF. Mais à l'époque, c'était hyper facile. Tout était bon !!!! Mais leur sélection n'en était que plus excellente.

Radio 7 a également eu la chance d'avoir Sidney. Enfin !! Et de la radio, la télé n'était pas trop loin.

 

H I P, H O P !!!!

 

Alors ça vous revient. Un black avec une casquette (à l'époque ce n'était pas courant) qui débarque d'un avion à Roissy et qui nous parle de musiques venues d'ailleurs. De musiques faites par d'autres blacks. Si si, c'est possible, les noirs savent aussi chanter.

Alors, Sidney ? Un noir à la télé !!!! Oui, un noir, enfin pas trop, un peu, un noir à la Obama en moins politique et en tout aussi démocrate.et politiquement correct. Mais avant tout et surtout un fou de Funk, un musicien de talent, membre du génial groupe Black White & Co. Un type qui sait de quoi il cause. Même si il est noir ... bah voyons, c'est possible cela ?

Et quel animateur. Un modèle, vraiment !!! Bien meilleur que le DJ qui sévit désormais dans certaines soirées R&B parisiennes.

Un tribun entertaineur qui rendit coup pour coup à un ancien marin breton qui grimpait dangereusement dans les sondages. Oeil pour oeil, dent pour dent, mais Sidney, lui, a encore les siens. Dommage pour l'autre. La musique est plus forte que l'avanie, encore plus quand elle est bonne et distillée comme cela.

A côté de cela, il y eut Phil Barney (et oui, l'ancien chanteur), qui a commencé sa carrière comme vendeur dans un magasin de skeuds à Montparnasse, le Mini Club de Nuit ouvert par le créateur de Champs Disques, Alain Markezy. Un talent de fou qui fit les bonheurs de Carbone 14, la radio qui révèla Jean Yves Lafesse. Une radio que les sbires de Mitterand ont tenté à maintes reprises de fermer avec l'appui des CRS commandités par Michelle Cotta. Oui, la même Michele Cotta reconvertie en confidente des people/politiques. Mais encore une fois la musique fut plus forte que le pouvoir qui avait permis son existence. Ubuesque.

 

Phil animait sur Carbone une émission de Funk en plein après-midi. Une émission qui fit louper les cours à un nombre incalculable de collégiens et de lycéens. J'en fut, je le revendique. Pardon maman.

On se souvient encore de ses mélopées sur Too Hot de Pure Energy.

Un truc de fou !!! Un truc de psychopathe, bien avant le 113. un feuj d'Algérie on da mic, du jamais vu, enfin pas comme cela.

 

Le Manhattan Show, Sidney et Sex Maxhine ... et Dee Nasty

 

Et qui pourrait oublier le Manhattan Show ? Pas moi en tous cas. Et encore moins vous, puisque sur Skeuds, nous avons ressorti cette émission des placards. Et ça marche !!! A l'époque, plusieurs centaines de milliers d'auditeurs en Ile de France écoutaient cette émission, d'abord sur Mercure 104 FM puis sur Canal 89. Merci Jean Michel, Fabrice et Deborah.

Ce début des années 80 marque une France dominée par le socialisme revanchard, les bons sentiments à pas cher, par une gauche caviar qui ouvre et ferme des placards. Et enfin et surtout par une reconnaissance des enfants des éboueurs-garagistes-maçons de nos rues, de nos villes, de nos quartiers. Il était temps.

Les beurs et les blacks font la fête sur ces musiques urbaines. Ils dansent, chantent sur le Funk de Slave, Kool & The Gang ou Alicia Myers. Ils commencent à trouver leurs marques dans la société française. Montrent un visage que l'on ne voulait pas regarder. Pas voir.

Le milieu des années 80, marque l'arrivée en masse du Rap et du Break, suivis de près par l'Electro. Les beurs restent avec Barry White, moins bon danseurs que les blacks, qui eux se retrouvent à la Défense ou à Stalingrad avec l'ami Dee Nasty, le Dj des pauvres, le Dj de Belleville. Le premier Dj médiatique en France. Un coeur en or.

Un blanc, un français, un comble !!!! Que vient faire ce toubab dans cette mélasse ?

Tandis que TF1 fait le choix Sidney, Antenne 2 choisit un scénariste de BD et un amoureux de musique (assez blanche) pour animer la première émission de Funk à télé: Sex Machine. Ce sont Jean Pierre Dionnet et Phlippe Manoeuvre accompagnés de la pulpeuse et regrettée Pauline Laffont.

Quelle émission !!!

Un florilège des meilleurs clips de l'époque présenté(s) sur un scénario signé Dionnet. Du jamais vu.

Le Funk rentre en force à le télé, et avec la télé dans les foyers mais sans trop bousculer les clichés. Les tabous sont tenaces.

Mais revenons à Dee Nesty, mon ami Daniel.

Ce Dj de légende s'émancipa sur Radio 7, puis fit les beaux jours de Nova avant de se faire virer par quelqu'un à qui il avait fait une fleur. Et pourtant, je l'avais prévenu.

 

NTM, Yop Yop ... avec Teddy Riley

 

C'était le belle époque des débuts d'un groupe composé par deux dyonisiens du nom de NTM, de Lionel D, le vigile de supermarché apprenti rappeur ...

Le rap français était né et d'entrée les meilleurs ont profité de cette naissance pour faire carrière. Et à en croire le nombre de spectateurs présents à leurs derniers concerts, ils le méritaient amplement. Et dire que j'ai été au patronage avec Didier. Marrant. Et oui, moi aussi, je suis de Saint-Denis.

Quand je lui ai raconté cela, il y a six ans environ devant Sony Music à Wagram, ça l'a bigrement fait marrer. Spank aussi d'ailleurs.

Mais le rap français n'a pas empêché le Funk de perdurer dans les oreilles de nos banlieusards. Et des autres.

La faute aux radios libres, qui plus libres que jamais, malgré le retour d'une droite sursitaire aux affaires (qui causera la fin de Radio 7), s'en donnent à coeur joie et utilisent au mieux le large catalogue de cette vaste musique. Elles font passer le message, partout et pas uniquement dans le Nord, car les ondes radios comme celles de Tchernobill, ne s'arrêtent pas aux frontières, ni des banlieues, ni des pays.

Mais le son change. Les noirs américains veulent plaire au public blanc. Ils mettent des guitares électriques dans leurs chansons.

Alors, les beurs, les noirs et les autres font de la résistance et nomment Oliver Cheatam, ministre du Funk et Barry White, ministre du patrimoine International. Aucune soirée digne de ce nom ne peut se passer de Get Down Saturday Night.

L'intelligence de ces amoureux de musique a été de perpétuer ce mythe du Funk et de la Soul et de le transmettre aux petits frères, aux petites soeurs. On appelle cela la tradition orale.

On ne peut oublier comme cela les Whispers, Shalamar, Khemistry, Yvette Cason ... non, on ne les oubliera pas comme cela. On ne les a pas oubliés.

Puis arrive, à la fin des années 80, une nouvelle composante dans le paysage musical noir américain. La New Jack.

Pour ma part, je l'ai découverte dans un magasin Tower Records proche de Colombus Circle (on revient au Funk) à New York avec le premier album de Guy. Encore trois noirs me direz-vous. Oui et alors; à New-York, c'est plutôt moi l'étranger. Non ? Tout est relatif sauf en France.

Cette New-Jack est un croisement habile de Rap et de Funk/R&B.

A l'initiative de ce nouveau courant musical on trouve un jeune homme de talent du nom de Teddy Riley. En France, les noirs adhèrent immédiatement, les beurs un peu moins, les autres, bah il n'y a pas de statistiques officielles fournies par l'INSEE. Et quand bien même, elles seraient discutables.

Mais Make That Move, Let The Music Play ne s'oublient pas décidément pas comme cela ... et les radios jouent bien plus de Funk que de New Jack, malgré l'actualité débordante de cette nouvelle musique.

Le Rap lui, continue de faire des adeptes, cette mixité des genres musicaux renforce la mixité des cultures, la mixité des courants de pensée.

Le Rap se radicalise, devient plus agressif, plus revendicatif, vindicatif, plus pro-black aussi. Les revendications ne sont pas uniquement française et nationales.

Les anciens ne s'y reconnaissent pas trop. Leurs Dieux sont toujours Barry White, Joe Tex, Leon Sylvers ... pas Flavor Flav ni Roxanne même Shante .

RLP, lui, a quitté Radio 7 pour rejoindre Skyrock et jouer les sons electroniques de Chicago mais la résistance s'organise. Sans lui. RIP RLP.

 

La suite, est ICI ...

Alors, qu'en pensez-vous ? Vous avez peut-être des anecdoctes à nous narrer, des histoires de l'époque.

Et que pensez vous des ces racourcis littéraires qui mettent les beurs, les noirs, les banlieusards, dans le même panier de linge sale ??

Tous des voleurs, tous des feignants, tous des incapables, tous des sans avenir ... et tous des p'tits gars qui pendant leurs nombreux loisirs, qiand ils ne dépouillent pas une petite vieille, écoutent du funk, du rap et du r&b. Interdit pour eux d'écouter de la musique classique, du rock, ou rien du tout.

Et inversement, le rap, le hip hop, le funk, le r&b ne peuvent-être écoutés que par des noirs, des arabes ... si possible habitant en banlieue.

Bref, donnez nous votre conception de la mixité sociale et raciale. Sans tabou, ni retenue mais avec courtoisie et politessse.

Evitez les "ta mère elle s*ce des ours et ton père c'est John Mc Cain", on ne les laissera pas passer. N'alimentez pas la lie dont se servent nos amis anciens marins qui viennent de vendre leur paquebot.


Merci de participer, ceux qui le feront (en disant autre chose que "coucou", ou "oui") recevrons le lien pour télécharger notre émission LE MAINSTREET SHOW SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE TROIS HEURES

Merci de d'indiquer votre adresse email exacte lors de votre post.

mainstreet-show-old-school-3-skeuds.jpg

27 octobre 2008

Participez à notre débat - Musiques Urbaines, musiques d'arabes et de noirs ?

funk-r&b-hh-skeuds.jpg
Alors qu'en est-il vraiment du public des musiques black urbaines ?

Déjà victimes de racisme, les beurs et les blacks n'ont, d'après la légende, le droit d'écouter que du rap, du funk ou du r&b.
Et si l'on retourne le problème, les musiques urbaines ne sont que des musiques pour banlieues désoeuvrées et livrées à elles mêmes. Des musiques pour arabes et noirs qui seraient incapables d'écouter autre chose ?

Nous tenterons, avec vous, de faire le point sur ces préjugés qui ont la vie dure. Et de les combattre.

Nous ferons une petit historique des musiques urbaines (Soul, Funk, Rap, New Jack, R&B, Hip Hop) et de leur arrivée en France.

Bref, on attend vos opinions, vos avis, vos coups de gueule, vos histoires, vos souvenirs ... on attend de vous que vous nous causiez.

Et tant pis si vous n'êtes pas beur ou black, on ne vous en voudra pas ...

Et pour remercier de participer, ceux qui le feront recevrons l'adresse afin de télécharger notre émission BLED MUZIK ANIMEE EN ARABE, SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE DEUX HEURES

bled-muzik-old-school-3-skeuds.jpg


NEWS du moment parmi les + lues

15:20 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : skeuds, débat |  Facebook | | |

25 octobre 2008

Participez à notre débat - Musiques Urbaines, musiques d'arabes et de noirs ?

funk-r&b-hh-skeuds.jpg
Alors qu'en est-il vraiment du public des musiques black urbaines ?

Déjà victimes de racisme, les beurs et les blacks n'ont, d'après la légende, le droit d'écouter que du rap, du funk ou du r&b.
Et si l'on retourne le problème, les musiques urbaines ne sont que des musiques pour banlieues désoeuvrées et livrées à elles mêmes. Des musiques pour arabes et noirs qui seraient incapables d'écouter autre chose ?

Nous tenterons, avec vous, de faire le point sur ces préjugés qui ont la vie dure. Et de les combattre.

Nous ferons une petit historique des musiques urbaines (Soul, Funk, Rap, New Jack, R&B, Hip Hop) et de leur arrivée en France.

Bref, on attend vos opinions, vos avis, vos coups de gueule, vos histoires, vos souvenirs ... on attend de vous que vous nous causiez.

Et tant pis si vous n'êtes pas beur ou black, on ne vous en voudra pas ...


NEWS du moment parmi les + lues



22:24 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : skeuds, débat |  Facebook | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu