Avertir le modérateur

16 mars 2015

Kendrick Lamar - To Pimp a Butterfly - La chronique de Skeuds

Kendrick Lamar a encore une fois, surpris tout le monde en avançant la sortie de son album, To Pimp a Butterfly.

Kendrick Lamar - To Pimp a Butterfly - La chronique de Skeuds sur skeuds.comEn fait, ce n'est pas le rappeur ni TDE qui ont fait cela mais Interscope, son label/distributeur.

Mais on ne va pas gâcher notre plaisir, une semaine avant sa date de sortie officielle, cet album est là et bien là !!

Mieux, nous avons reçu le CD et ça tape !!!

Avec sa pochette qui nous montre un juge au sol en dessous d'une montagne de gangsters (ou d'apprenti gangsters), tous torse nu tenant des bouteilles et des liasses de billets ... et tout ça devant la Maison Blanche !!


La Black révolution est-elle en marche ? Kendrick Lamar le souhaite, assurément !!

To Pimp a Butterfly commence par un très funky Wesley's Theory et bien évidemment quand on est dans une ambiance funk, on ne peut pas être mieux accompagné qu'avec le vétéran Georges Clinton, la production est par Flying Lotus qui s'est aussi fait assister du bassiste made in Los Angeles, Thundercat.

Il s'agit, bien sur, d'un hommage à Fred Wesley, l'un des musiciens de George Clinton, de James Brown et de tellement de projets Funk !!

L'intro est suivie d'une longue interlude Jazz de 2min11, For Free?, produite par Terrace Martin, dans laquelle Kendrick Lamar explique que certaines choses ne sont pas gratuites ... ce n'est vraiment nouveau mais ça tient la route !!!

Juste après, c'est le second single de l'album, King Kunta, produit par le talentueux producteur de chez TDE, Sounwave !

Sounwave qui avait produit Bitch Don't Kill My Vibe sur good kid M.A.A.D. city ou There He Go de Schoolboy Q pour ne citer que ces deux morceaux.

Sur King Kunta, on retrouve une nouvelle fois K. Dot dans une ambiance Funky qui va nous rappeler un morceau de Michael Jackson ... morceau accrocheur dès la première écoute !

Dans Institutionalized, Kendrick Lamar est accompagné de Anna Wise, de l'oncle Snoop et du chanteur Bilal, ancien protégé de Dr. Dre ... déjà !!!

Ce bijou de morceau est produit par Rahki et Tommy Black, Anna Wise et Bilal que l'on retrouvent dans le morceau qui suit These Walls qui peut nous rappeler un certain Now Or Never dans good kid M.A.A.D. city au niveau de l'ambiance.

U est un morceau à double ambiance où K. Dot pose avec la forme à laquelle il nous a habitué et répète plusieurs fois love and you is complicated, au milieu du morceau l'ambiance se calme et Kendrick Lamar enquille des verres d'alcool - on peut l'entendre, accompagné d'un saxophone pendant tout le morceau à la manière de Terrace Martin mais c'est Taz Arnold qui s'est chargé de la production.

Morceau qui nous laisse imaginer un homme solitaire à moitié ivre qui raconte ses problèmes personnels à un barman.

L'inévitable Pharrell Williams fait son apparition sur le gros Alright accompagné de Sounwave à la production ... inutile de préciser que c'est un gros morceau surtout quand Kendrick Lamar est en forme.

La deuxième interlude très relaxante For Sale? est produite par Taz Arnold.

Taz Arnold, très actif sur cet album, qu'on retrouve aussi à la production de Momma co-produit avec Knxwledge, ce morceau qui est très posé partage le soleil de Californie et se finit dans une ambiance Jazzy avec une nouvelle fois beaucoup de saxophone...on commence à reconnaître la patte de Taz Arnold !

K. Dot revient dans un morceau un peu plus sérieux avec Hood Politics, dans lequel il nous parle plus ou moins de son gouvernement, on aurait pu imaginer un featuring avec Ab-Soul dans ce type de morceau mais Kendrick Lamar reste en solo.

Ce morceau est quasiment made in TDE puisque l'on retrouve à la prod' Sounwave, Tae Beast et Thundercat.

On est ensuite entraîné par le magnifique How Much A Dollar Cost produit par Lovedragon dans lequel Kendrick Lamar est accompagné des voix de James Fauntleroy, le producteur leader du collectif 1500 Or Nothin' et de la légende de  la musique noire des Isley Borthers, Ronald Isley qui a déjà prêté sa voix à R. Kelly.

Sounwave que l'on trouve encore à la production sur Complexion (co-produit avec Thundercat) où le TDE rappeur est accompagné de la talentueuse et underground MC, Rapsody.

Et c'est vers la fin de l'album que l'on retrouve les deux morceaux balancés avant la sortie de cet opus, I (finalement sur l'album !!) et The Blacker The Berry, entre ces deux morceaux, on a You Ain't Gotta Lie produit par Lovedragon, dans une ambiance très années 90.

L'album se clôture en douceur avec Mortal Man, produit par Sounwave.

To Pimp a Butterfly est un très bon album dans l'ensemble où Kendrick Lamar s'est appliqué au niveau des ambiances - Jazz et Funk, avec I et The Blacker The Berry, on pouvait s'attendre à autre chose !!!

On peut remarquer l'absence de ses acolytes de Black Hippy - Schoolboy Q, Ab-Soul et Jay Rock dans cet opus et surtout ... aucune production de Dr Dre.

Si on savait que TDE serait peu présent sur cet album en featurings, il était prévu des productions du bon docteur.

Que s'est-il passé, mystère !!!

Ce n'est peut être pas plus mal puisque avec cet album, on est surpris du début à la fin.

Enfin, on est heureux que Sounwave apparaisse de plus en plus dans les différents projets de chez TDE.

Et que Taz Arnold sorte enfin au grand jour !!!

Dix sur dix !!!! Sans problème !!! Onze même !!! (Nordin M.)

Le booklet de seize pages est à découvrir ICI !!!

 

http://bit.ly/1bcc8aY

Commentaires

Wow, du lourd

Écrit par : franky | 17 mars 2015

pour moi c'est un classique. dans 10 ans on parlera encore de cet album.

Écrit par : dope | 17 mars 2015

dans 100 ans

Écrit par : maki | 17 mars 2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu