Avertir le modérateur

05 octobre 2014

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III

On pourrait penser que nous en voulons aux Frank Ocean, The Weeknd, Jhene Aiko et autres Miguel ... mais en fait, pas du tout, enfin, pas tout à fait !!!

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III sur skeuds.comNous en voulons à ceux qui font croire au jeune public que ces artistes font du R&B.

Il s'agit de la plus grande supercherie qu'il soit et le R&B qui est pratiquement six pieds sous terre, ne mérite vraiment pas cela.

Ni ceux, d'ailleurs qui aiment et écoutent du R&B, le vrai, pas celui que l'on essaie de fourguer aux plus jeunes.


Ce R&B là, le moderne, découle et vient du Funk, des artistes du Funk, ces chanteuses, groupes et chanteurs qui ont, soit suivi le mouvement, soit émergé grâce justement à ce courant musical nouveau que fut le R&B moderne.

L'un des plus bels exemples fut celui de Meli'sa Morgan, chanteuse - avec Alyson Williams, du groupe High Fashion (ainsi que de Shades of Love) à qui l'on doit probablement l'un des plus beaux albums de Funk qu'il y eut (Feelin' Lucky).

Restant sur le label de High Fashion - Capitol Records, la chanteuse se mit à son compte et entama une jolie carrière solo.

Avec une belle reprise de Prince - Do Me Baby - mais également un superbe morceau très dansant qui préfigure bien de la transition Funk/R&B - If You Can Do It: I Can Too!!.

Une autre pointure de la musique noire, Anita Pointer (des Pointer Sisters), s'y essaya également avec Overnight Success sans parler de la légendaire Gladys Knight avec son classique Love Overboard.

Et très franchement, quel est ou serait le rapport entre Meli'sa Morgan et Jhene Aiko ou même Beyonce ... aucun bien sur !!!

Une fois encore, l'on ne parle pas du tout de la même chose !!

Mais revenons un peu à la naissance du R&B moderne.

Au début des années 80, un courant musical emporte presque tout sur son passage, le Funk.

Les noirs américains ont enfin trouvé "leurs voix", celles qui feront que ENFIN - et ce n'est que justice - il y aura des artistes noirs au Top des charts US.

Hors des Stevie Wonder, Diana Ross et autre Michael Jackson bien sur.

C'est à cette époque qu'est né un phénomène royal du Funk qui sévit encore, Prince.

Ce génie a réinterprété à lui tout seul les bases édictées par James Brown, les a remises au goût du jour et a inventé un genre musical, le son de Minneapolis.

Beaucoup d'artistes s'y engouffreront, la plus célèbre d'entre eux est très certainement Janet Jackson.

Grâce au tandem magique Terry Lewis & Jimmy Jam (anciens membres du groupe de Prince - The Time), Janet Jackson trouva un second souffle après avoir travaillé avec Jesse Johnson (un autre musicien de The Time qui permit la rencontre avec Flyte Tyme), Leon Sylvers III et Rene & Angela.

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III sur skeuds.com

Car, OUI, mesdames messieurs, Janet Jackson a donné dans le Funk avant d'être vraiment connue et avec des titres canons comme Say You Do ou Young Love, morceaux qui régalent encore nos oreilles.

Et que ce soit la Janet de Control ou de Diamonds (avec Herb Alpert), elle n'a aucun rapport avec Jhene Aiko. Même en cherchant bien.

Pour les hommes, le crooner Luther Vandross qui a commencé sa carrière à la fin des années 70, trouva en Marcus Miller, le partenaire idéal pour faire danser le monde.

Sa voix était un véritable instrument qu'il a su, grâce à son immense talent, porter jusque dans les années 90, traversant et se fichant des modes.

Le R&B avait trouvé son daron comme dirait Jean Gabin, son patron.

Avec la naissance de la New Jack, avec la renaissance de Teddy Riley (après l'échec de Kids at Work), d'autres pointures se sont invités dans le R&B game.

On pense bien évidemment à Keith Sweat et à sa voix magique qui a su nous faire rêver pendant plus de dix ans en solo, avec LSG (Levert, Sweat & Gill) ou avec son groupe féminin, Kut Kose.

Avec Teddy Riley et toute la flopée d'artistes s'emparant de son mouvement, le R&B moderne était né.

Né sur les cendres d'un Funk qui s'est, pour toucher plus de monde, édulcoré, rafraichî voire "blanchi" (avec des guitares électriques saturées du plus mauvais effet).

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III sur skeuds.com

Peut-on comparer le Starpoint de Keep On it avec celui de Object of My Desire, oh que non même les deux sont très bien et respectent un principe majeur, la musique !!!

Car que ce soit avec simplement des instruments ou aidé par des machines (boites à rythmes ...), les musiciens, artistes et groupes des années donnaient de la joie, du plaisir au gens.

Keith Sweat a d'ailleurs commis dans le Funk en produisant le dernier morceau en date de GQ (souvenez-vous, Disco Nights) et même avec son groupe Entouch, avec le Remix de All Nite, il prouva que l'on pouvait rester fidèle aux fondamentaux tout en innovant.

Sans trahir !!!

Ce que ne font pas les artistes de maintenant, trop tentés par les petites productions médiocres, l’appât du gain et l'auto tune.

En 1984 aussi, les artistes blacks auraient pu - et certains ont "trahis" - être tentés par la voix de Chicago, celle de la Dance Music, maman de l'Euro Dance et de l'EDM.

Il s'en est fallu de peu que l'on passe dans le côté obscur de la farce (oui de la farce) car comme l'EDM, la Dance Music était une musique vite faite mais contrairement à elle, bien faite mais tellement éloignée du Funk ou du R&B ...

On ne compte plus le nombre de singles de l'époque 1984/88 proposant des versions Dance Music ... indispensable pour passer en radio !!!

Mais, pourtant, c'est le R&B qui sortit vainqueur de la bataille et avec les années 90, ce renouveau explosa dans les charts US avec des artistes/groupes Blackgirl, SWV, TLC, En Vogue, Jade, Silk, Mary J Blige ...

Bref, à cette époque là, on faisait dans la qualité pas dans la quantité, on ne sortait pas des morceaux toutes les dix minutes sur Soundcloud ... OK, OK, ça n'existait pas !!!

Même Teddy Riley, qui n'a pas fait que dans la dentelle avec la New Jack, a su respecter les anciens, prenez le Remix de I Like de Guy par exemple, un sample de guitare de James Brown et on est encore un peu dans le Funk, en plus moderne ....

Chose que les petits producteurs de maintenant ne savent pas faire, la faute peut-être à un manque de culture musicale comme au succès de leurs productions boosté par un marketing digne du lancement d'un produit Apple.

Chose qui n'existait pas, non plus, dans les années 80 voire 90. La musique se suffisait à elle même.

Les artistes/chanteurs/chanteuses du Funk, un peu laissés sur le carreau avec ce R&B moderne, ont su rattraper le train en marche et poursuivre avec plus ou moins de succès, une carrière ... sans trahir les fondamentaux ni la musique.

De Sharon Bryant de Atlantic Starr en passant à la maginfique et légendaire Jocelyn Brown avec l'ex de Madonna - John Jellybean Benitez, toutes nous ont donné du plaisir pur R&B.

Tiens et puisque l'on parle de Madonna, avec elle naquit un peu ce R&B nouvelle sauce .. au début des années 80.

Avec Reggie Lucas, le complice de James Mtume dans Mtume, et avec l'aide de Curtis Hudson, chanteur hyper talentueux qui sortit plusieurs classiques et travailla activement avec le late producteur antillais Jacques Fred Petrus, Madonna fut l'une des premières voix du R&B ...

Pourtant, ce ne fut pas simple pour elle car aucune radio urbaine black ne voulait jouer son premier morceau intitulé Everybody.

Malgré une pochette sur laquelle on ne la voit pas, il était de rumeur publique que cette Madonna était ... blanche.

Et même si le morceau était bon, pas question pour les radios blacks de programmer une blanche ... comprenez les, les chansons de artistes noirs ne passant que rarement (sauf les grandes vedettes) sur les ondes des radios Pop, Rock ... qui, portant, proposaient une programmation éclectique.

Bref, il s'en est fallu de peu que Madonna ne devienne jamais Madonna enfin quoique car, sachant cela, les stations de radio "blanches" se sont emparées du phénomène.

Toutefois, cela n'aurait pas empêché le R&B de grandir car Teddy Riley ou le trop gentil Chuckii Booker étaient là ...

Avec leurs principes, leurs cultures musicales, leurs éducations musicales ...

Des artistes "toubabs" ont également écrit de belles pages de l'histoire du R&B, et l'on pense immédiatement (ou presque) à Tara Kemp ou à Jane Child.

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III sur skeuds.com

Avec Hold on Tight et Don't Wanna Fall in Love, voici l'exemple que le R&B n'est pas qu'une histoire de couleur mais de sensibilité.

Avec, toujours comme point commun, des lyrics emprunts d'amour !!!

L'amour toujours que symbolise à merveille le duo Curt Jones -Starleana Young plus connu dans le monde du Funk sous le nom de Aura.

Ce duo qui était la version douce du Funk de leur groupe d'origine, Slave, se mit également au R&B.

Sous un autre nom, certes, mais avec la même conviction, le même talent.

Deja, c'est le nom de ce duo, travaillé même avec Teddy Riley qui lui, ne travailla pas (sauf erreur) avec un autre duo magique de la musique noire, Babyface et L.A. Reid.

A l'instar du tandem Terry Lewis & Jimmy Jam mais en peut-être moins musical, ce duo su faire de belles choses.

Babyface qui fut l'un des membres du groupe de Funk The Deele, su rebondir avec son complice.

Ensemble, ils créèrent le label LaFace ... cela ne vous dit rien, vous êtes bien surs ?

C'est pourtant sur ce label que naquit Usher (qui au début ne faisait pas d'EDM) et Toni Braxton.

A l'origine du R&B, il y avait le Funk - Ils ont tué le R&B ... Part. III sur skeuds.com

C'est également sur ce label que l'on découvrit un duo magique qui, malheureusement, connu un destin tragique - Damian Dame.

Elle était belle, il était beau et séparément, ils connurent la mort quelques temps après le succès.

Avec leur Exclusivity, ils avaient jeté les bases du R&B des années 90.

Et puis, c'est sur ce label qui connut le succès d'un jeune trio féminin ... il s'appelait TLC.

Qu'il soit des années 80 ou 90, oui, le R&B, c'était bien mieux avant, c'était du R&B !!! (Mark Skeuds)

 

Damian Dame - Exclusivity - 1991

Meli'sa Morgan - If You Can Do It (I Can To)

Keith Sweat - I Want Her feat Teddy Riley

Entouch - All Nite (feat. Keith Sweat)

Entouch featuring Keith Sweat All Nite Extended Remix

Vesta Williams - Don't Blow a Good Thing (Music Video)

Gladys Knight & The Pips - Love Overboard

Anita Pointer (Overnight Success)

Sharon Bryant - Let Go

Chuckii Booker - Turned Away

Starpoint Object Of My Desire

Tara Kemp - Hold You Tight (Video)

Jane Child - Don't Wanna Fall In Love (Official Video)

 

Et pour se faire un petit plaisir !!!

 

Janet Jackson - Say You Do (Special Remixed Version)

Janet Jackson Young Love 12 inch Dance Mix

 

Une petite production Jerry Knight bien rafraichissante qui a cartonné en 1986

The Jets - Crush on You (1986)

 

Et on continue donc avec un groupe qui n'a pas connu le succès qu'il méritait - RJ's Latest Arrival

R.J.'s latest Arrival - Off the hook (with your love)

 

Dommage, car il existe un clip de Rich Girls qui passait beaucoup sur BET à l'époque

R.J's latest arrival - Rich Girls

 

On repart avec l'un des frères Jackson - oui, de la famille à Michael - avec Randy Jackson et ses Gipsys, une tuerie sans nom

RANDY JACKSON & THE GYPSYS - PERPETRATORS (1989)

 

Avec un/le second single de l'album - Love You Honey

RANDY JACKSON & THE GYPSYS - LOVE YOU HONEY (1989)

 

Oui, c'est sur, c'était bien mieux avant !!!


Et pour clore le débat, Samuelle au début des années 90 avec Teddy Riley ... So You LIke What You See ... vous aimez ce que vous voyez (connaissez)

Samuelle - So You Like What You See

 

Skeuds est désormais disponible pour smartphones ICI

http://bit.ly/1rc5b9U

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu