Avertir le modérateur

16 avril 2014

Drake est-il un découvreur de talents ? Plus qu'on ne le croit

Drake est-il un découvreur de talents ? Voilà une question qui mérite d'être posée.

Drake est-il un découvreur de talents ? Plus qu'on ne le croit sur skeuds.comEn effet, si l’on connaît Drake en tant qu’artiste, rappeur/chanteur confirmé aujourd’hui après une carrière sans faute depuis 2009, on parle beaucoup moins des capacités du membre de Cash Money en termes de découverte de talents, et pourtant !

Effectivement, si le roster du label OVO Sound que Drizzy dirige reste pour le moins mystérieux:

PartyNextDoor, Majid Jordan, OB O’Brien n’étant pas vraiment des têtes d’affiches (bien que la Mixtape éponyme du premier a quelque peu fait parler d’elle l’an dernier), Drake est tout de même responsable, à plus ou moins grande échelle, de la réussite des artistes suivants:


A$AP Rocky, Kendrick Lamar, The Weeknd et Future entre autres, bien que ceux-ci n’ai jamais signé avec le MC de Toronto.

Étonnant ? Révoltant ?

Tout cela est compréhensible, cependant quand on y regarde de plus près les carrières de ces derniers ont toutes décollé au contact de l’interprète de Days In The East.

Prenons The Weeknd par exemple, The Weeknd qui reste le cas le plus prononcé.

Le jeune chanteur à l'air fâché de seulement 24 ans, est passé par un bon nombre de galères avant la gloire.

Si le personnage reste très mystérieux, on sait que Abel Tesfaye a tout de même été sans domicile fixe et n’avait à priori que très peu de chances d’accéder au Top des charts US du Billboard, bien qu’il ai gagné un peu de popularité dans les alentours de Toronto grâce au bouche à oreille.

Ces rumeurs finirent par arriver aux oreilles de Oliver El-Khatib, manager de Drake et fondateur de October’s Very Own qui finit par faire passer lui passer le message.

Résultat, House of Balloons a atterri sur le blog de OVO et ainsi The Weeknd a accédé très rapidement à la gloire, participé en grande partie à l’album Take Care (gagnant un Grammy Award), a signé chez Universal Republic et a vu son premier album Kiss Land atterrir numéro 2 du Hot 200 US Albums du Billboard.

Plutôt convaincant non ?

Et si l’on a prêté aux deux natifs de Toronto un début de clash étant donné que The Weeknd n’avait alors pas signé avec OVO, ces deux-ci étaient de retour en bon terme, Abel accompagnant Drizzy sur la partie européenne de son Would You Like A Tour ? cette année.

On vous l’accorde, le cas de The Weeknd est particulier, étant donné que celui a été véritablement découvert par Drake, cependant d’autres ont profité de l’aura du rappeur.

A$AP Rocky par exemple.

Ce dernier commençait à faire du bruit sur Internet, notamment grâce à A$AP Yams (son manager) et son Tumblr.

Cependant le buzz restait relativement local et réservé à ceux qui fouinent le net à la recherche de "l’artiste hype que personne ne connaît".

Une fois de plus Drake a utilisé son blog, octobersveryown.net pour partager le désormais classique Purple Swag et le reste appartient à l’Histoire.

Selon Rocky himself, lors de la première conversation qu’il a eu avec le MC de Toronto,  celui ci aurait dit, ni plus ni moins "je vais t’emmener en tournée", quelques mois plus tard, après que Drizzy ait emmené Rocky a plusieurs événements ("when he was a nobody" selon le rappeur de Harlem himself), ce dernier faisait la première partie américaine du Club Paradise Tour en 2012, une signature à trois millions et un album qui sera numéro 1 au Billboard, le patron du A$AP Mob est bien installé et comme il le dit lui même:

I forever owe Drake. Il sera tout reconnaissant envers Drake.

Plus controversé encore est le cas Kendrick Lamar.

Certes K. Dot avait déjà sorti l’excellente mixtape Section 80, mais ce projet destiné à la vente n’avait pas décollé à plus de 9500 exemplaires vendus après deux semaines sur le marché en juillet 2011 … 

Peu avant cela, au mois de juin, Drake avait souhaité rencontré le rappeur de Compton après un de ces concerts à Toronto, peu après Drizzy lui fit parvenir une instrumentale qui devint par la suite Burried Alive Interlude, presque un morceau solo de Kendrick Lamar sur Take Care, juste après Marvin’s Room.

Et, même si beaucoup s’en défendent, la majorité du grand public fit la découverte de Kendrick Lamar avec cette interlude.

K. Dot a par la suite accompagné Drake, A$AP Rocky et 2 Chainz sur le Club Paradise Tour et, coïncidence ou non, la carrière du membre de TDE était lancé, une signature avec Interscope le mois de Mars suivant et a sorti un album qui lui aussi méritait un Grammy, good Kid m.A.A.d City (n'en déplaise à Macklemore) au mois d’octobre suivant, GKMC est aujourd’hui certifié platine et Kendrick Lamar est probablement le seul qui pourra faire de l’ombre à Drizzy au sein de la nouvelle génération, que ce soit en terme de ventes, de popularité ou de qualité (J. Cole n’est pas loin derrière).

Les remous institués par le fameux couplet du protégé de Dr Dre sur le Control de Big Sean auront beau avoir fait parler, il suffit de traduire Buried Alive pour savoir ce que doit Kendrick Lamar au leader d’OVO.

D’autres artistes ont profité d’un coup de main du rappeur de Toronto, que l’on peut trouver surnommé le "Drake Stimulus Package" sur différents forums.

Le concept est simple, Drizzy vient remixer ou collaborer sur un morceau et celui-ci décolle aussitôt, tout comme la carrière de l’artiste qui se voit offrir ce "don du ciel" (c’est un fait, tout le monde en joue; dans un nouveau morceau interprété par Mac Miller, celui ci déclare I did it all without a Drake feature, une fierté qui sonne comme un constat.).

On en compte maintenant un bon nombre, en toute honnêteté (ça tombe bien), avant que Drake ne remixe le Tony Montana de Future, celui-ci restait relativement underground et que dire de Migos avant que Drizzy ne fasse de Versace le morceau de l’été ?

On n'en avait très peu ou pas entendu parlé.

Le retour de Soulja Boy en bonne grâce ? We Made It !

Second single de YG pour son premier album ? Who Do You Love !

Un petit aperçu de ce quoi le bonhomme est capable; aujourd’hui, lorsqu’un artiste remixe le morceau de quelqu’un, c’est pour profiter du buzz de celui-ci, si Drake remixe le morceau d’un autre artiste, cela sert davantage ce dernier.

Loin de nous l’envie de lancer des lauriers au rappeur de Young Money (quoi que !!!), mais les faits sont là et indélébiles, et il y a fort à parier que cela se reproduira encore dans le futur.

Et sans manquer de respect à l’intéressé, si à Skeuds nous avions un message à faire passer à Drake le voici:

La prochaine fois que tu trouves un artiste talentueux et susceptible d’être numéro 1, signe le sur ton propre label, histoire d’avoir un retour sur investissement !

En espérant pour toi que PartyNextDoor et le duo Majid Jordan sortent avec quelque chose de gros …

Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? (Pierre C.)


Skeuds est désormais disponible pour smartphones ICI

http://bit.ly/1l6rGMC

Commentaires

moi je d'accord avec vous, et il devrait s'occuper un peu de l'album Tha Carter V de Lil Wayne peut etre grace lui serrais un classique l'album(c'est mon avis) et aussi d'aider ses potes chez young money surtout les moins connu.

Écrit par : dope | 16 avril 2014

Next Step ? Jhene Aiko ?!

Écrit par : Brice | 16 avril 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu