Avertir le modérateur

07 mars 2014

Skeuds a rencontré Swizz Beatz, il nous a parlé de Ruff Ryders, de Monster, de DMX, de Chanel ...

Swizz Beatz était à Paris pour la Fashion Week et surtout pour y rencontrer Karl Lagerfeld dans le cadre d'un partenariat en cours.

Skeuds a rencontré Swizz Beatz, il nous a parlé de Ruff Ryders, de Monster, de DMX, de Chanel ... sur skeuds.comEn effet, comme vous le savez certainement, Swizzy est devenu l'un des actionnaires de Monster, la boite qui a lancé les casques Beats avec Dr. Dre et Jimmy Iovine.

C'est cette société qui a fourni son expérience et son expertise technologique forte de plusieurs décennies d'activités dans le monde de l'audio.

Swizz Beatz est passé par le V.I.P. Room ainsi que chez colette et nous a accordé une petite heure de son voyage parisien.


Une chance pour nous qui avions de tonnes de questions à lui poser et, vous nous connaissez, nous nous sommes pas gênés.

Skeuds a rencontré Swizz Beatz, il nous a parlé de Ruff Ryders, de Monster, de DMX, de Chanel ... sur skeuds.com

D'autant que Swizzy nous suit depuis longtemps sur Twitter et que l'on a tapé plusieurs la discut' ensemble via ce réseau social.

So, enjoy Swozz Beatz sur Skeuds Live @ Paris. (Mark Skeuds & Pierre C.)

 

Skeuds - On a vu les photos d’un casque particulier sur ton Instagram, comment la collaboration entre toi, Monster et Chanel a-t-elle abouti ?

Swizz Beatz - C’est un partenariat alors je préférerais que Chanel en parle d’abord, j‘ai juste montré quelques photos avec Karl Lagerfeld, j’attends qu’ils en parlent de leur côté, par respect.

Skeuds - C’est la fashion week à Paris, en parlant de mode, as-tu de nouveaux projets à venir avec Reebok ?

Swizz Beatz - Oui !

On fait pas mal de belles choses innovantes à Reebok, comme je suis quelqu’un tourné vers l’avenir, je suis toujours prêt à faire de nouvelles choses.

"Assied toi ! On dirait une prof "

En tant que Directeur Créatif Global, j’ai mon œil sur tout ce qu’il se passe à Reebok, du lifestyle au sport en passant par le fitness, toutes ces choses.

On veut vraiment passer à un autre niveau, maintenant que l’on peut dire que l’on est dans le top 3, le but c’est d’ atteindre le top 2 et ensuite devenir numéro 1 en temps voulu, mais il y a encore beaucoup de travail à faire, mais tout prend du temps.

Skeuds a rencontré Swizz Beatz, il nous a parlé de Ruff Ryders, de Monster, de DMX, de Chanel ... sur skeuds.com

Skeuds - Tu as travaillé avec beaucoup de marques, Lotus, Monster, Reebok, quel est la suite pour toi ? Il y a-t-il d’autres marques ou projets dans lesquels tu es investi ?

Swizz Beatz - Beaucoup de marques avec lesquelles je travaille sont sous tutelle d’autres. Lotus c’est quelque chose que j’ai fait il y a longtemps, Aston Martin également, maintenant mon partenariat avec Lamborghini se fait via Monster.

C’est une collaboration créative qui ne se résume pas seulement à des casques car Monster ce n’est pas seulement ça, c’est une entreprise de technologie et c’est dans cette direction que nous voulons aller et vous entendrez parler d’annonces innovantes de la part de Monster, pas seulement basées sur des casques mais sur des innovations, du savoir-faire.

J’essaye de transformer Monster en, enfin, je vais transformer Monster en le prochain Apple.

Skeuds - As-tu déjà pensé à lancer ta propre ligne de vêtements ?

Swizz Beatz - Non, pas vraiment, j’ai collaboré avec Kidrobot il y a un moment, mais pour moi, je vois les choses d’un point de vue plus global.

J’aime être partenaire avec Reebok pour toutes les choses auxquelles je peux toucher. J’ai l’impression d’avoir ma ligne de vêtements, mais sans titre ou nom particulier, je ne mets pas mon nom sur tout.

J’ai pensé à le faire, mais je ne voulais pas m’enfermer dans un domaine en particulier.

Skeuds - Parlons musique maintenant, on a pas beaucoup entendu parler de Haute Living depuis Hands Up cet été, est-ce que tu travailles toujours dessus, peut-tu nous en dire plus sur cet album ?

Swizz Beatz - L’album a été mis de côté pendant un moment, mais quand je voyage, j’ai de nouvelles idées donc les choses ont tendance à vieillir vite pour moi.

Je suis dans la musique depuis 1998 avec succès, maintenant on est en 2014, et je me dis que si je fais quelque chose, ça doit être quelque chose de gros, qui ait du sens, ça doit pouvoir faire l’histoire ou sinon je perds du temps.

Je veux donc trouver le bon moment pour sortir de la musique, parce que je pourrais très bien sortir des morceaux comme ça, mais je veux une plus grosse raison pour sortir ces morceaux, mais qui sait ?

Skeuds - Est-ce que tu vas faire "une Beyonce" et sortir l’album comme ça sur iTunes, sans promo etc.. ?

Swizz Beatz - Peut-être, je suis spontané, moi et Beyonce sommes tous les deux du signe de la vierge, donc on est sur la même longueur d’onde quand on dit "Allez, on le sort c’est parti", mais ça ne marchera pas forcément pour tout le monde.

Skeuds - Y a-t-il d’autres projets musicaux dans lesquels tu es impliqué ?

Swizz Beatz - Oui, quelques uns, en ce moment je travaille avec Nas, avec T.I, sur l’album de ma femme (Alicia Keys), l’album de réunion de The Lox, l’album de DMX, peut être un album de réunion de Ruff Ryders, j’ai pas mal de choses qui sont en train de se faire.

Skeuds - Il y a longtemps tu avais parlé d’un morceau appelé Skyscrappers avec Kanye West et Bono, qu’en est-il ?

Swizz Beatz - Il est toujours d’actualité, ce qui est bien avec ce genre de morceaux, c’est qu’il est hors du temps, donc quand il sortira ce sera pour un moment particulier. Je pourrais le sortir comme ça, mais quel serait l’intérêt, la raison ?

Ça doit être spécial, peut être pour un film, pour une grande cause, peut être pour un événement de charité, je dois savoir pourquoi je le sors. Beaucoup de gens font cela pour avoir l’air intéressants et n’ont pas de raisons particulières, il y a de l’attente, tu sors le morceau et 10 minutes plus tard les gens sont déjà passés à autre chose.

Comment créer quelque chose qui reste dans le temps, que les gens puissent se souvenir de ce morceau comme une partie de l’Histoire, quand j’aurai ce moment, cette idée particulière (j’en ai quelques unes), j’appellerai Kanye & Bono et je leur dirai "on y va".

Skeuds - On sait que tu apprécies beaucoup le travail de Jean Michel Basquiat et que tu peins depuis un moment, est-ce quelque chose sur laquelle tu veux te focaliser ou est-ce que c’est juste pour ton temps libre ?

Swizz Beatz - Je fait de l’art, plus ou moins tout le temps, Basquiat était mon introduction pour d’autres gens dans le monde de l’art et de la musique. Beaucoup de gens dans le monde de la musique ne savaient pas à quoi il ressemblait, d’où il venait. Je parle de Basquiat depuis un long moment maintenant, j’ai même la licence de son nom.

J’ai voulu ramener son nom dans la culture via Reebok et les t-shirts Basquiat, les gens ont ensuite commencé à mettre son nom dans des morceaux, à devenir familier avec lui.

J’ai même un tatouage de lui sur le bras (il nous le montre).

Pour moi c’est bien plus grand que Basquiat, c’était une belle introduction pour d’autres artistes. Ils sont énormément à être vivants et talentueux, sur mon Instagram, je montre diverses œuvre de ma collection d’art. Tu sais, tout le monde ne peux pas se payer un Basquiat, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas apprendre de lui et d’autres artistes.

Il y a différents moyens d’apprécier l’art, ce n’est pas seulement pour les personnes riches.

Ça a commencé par les gens pauvres et quand je vais dans les favellas au Brésil et que je vois toutes ces décorations et tags, je me dis que ça vient d’un endroit pauvre mais que c’est riche, c’est ça l’art.
 
Skeuds - Tu as fait beaucoup pour l’éducation des enfants du South Bronx et tu as travaillé avec les hôpitaux publics de New York, est-ce que c’est quelque chose que tu veux développer dans le futur ?

Swizz Beatz - Rendre un peu de ce que l’on nous a donné est une des choses les plus géniales à faire, c’est le meilleur sentiment qui soit. Je suis une personne qui donne tout le temps. Parfois je n’y réfléchi même pas, donner à une école du Bronx, là où j’ai grandi, c’est incroyable.

Aider les hôpitaux aussi, supporter la fondation de ma femme Keep A Child Alive, aussi.

Skeuds a rencontré Swizz Beatz, il nous a parlé de Ruff Ryders, de Monster, de DMX, de Chanel ... sur skeuds.com

Skeuds - En tant que fan des New York Knicks, que penses tu de leur saison et penses tu que Carmelo Anthony va rester avec l’équipe à la fin de la saison ?

Swizz Beatz - Dans un sport comme dans une carrière, parfois tu gagnes, parfois tu perds.

Si tu regardes la saison dernière, c’était l’opposé de celle-ci et pour une raison ou une autre, ça ne fonctionne pas cette année.

Mais je suis un fan des Knicks, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent.

Si Carmelo va rester ?

Ça dépend de son contrat, de l’argent qu’ils veulent lui donner, il a une famille à nourrir, mais je suis sur qu’il adorerait rester à New York si tout fonctionne comme il le souhaite.

Skeuds - La vision de Monster par Swizz Beatz ?

Swizz Beatz - Pour moi, la vie avant, pendant et après Beats je ne connais pas. Je ne prévois pas de faire quoi que ce soit que Beats fasse, la vision que j’ai pour Monster c’est autre chose.

J’essaye d’être Apple, quand je dis Apple, ça veut dire que je ne veux pas jouer sur le même terrain que tous, il s’agit d’innover et de faire des choses qui n’ont jamais été faites par le passé. Le ciel n’est pas la limite, c’est juste la vue.

Quand tu es créatif, c’est sans limite ce que tu peux faire, et je prévoie d’amener cette entreprise à un niveau que personne n’a jamais atteint.

On a commencé comme des outsiders, on ne fait que commencer, je ne considère personne comme compétition, puisque quand tu crées quelque chose de nouveau, il n’y a pas de compétition.

On va créer de nouveaux bâtiments, de nouvelles pyramides. Monster existe depuis 35 ans, on a un grand héritage dans l’électronique, nous ne sommes pas une entreprise de casques, nous sommes une entreprise de technologie.

Nous avons plus de 4000 produits et nous allons rendre tout ça vivant, je ne peux pas le montrer à tout le monde, mais je peux le dire.

Skeuds - Le point de vue de Swizz Beatz sur la relation entre Monster et le monde du luxe ?

Swizz Beatz - Nous voulons changer le climat, et on veut travailler avec des marques qui ont la même vision et le même niveau, le même aspect technique que Monster. Quand tu travailles avec des marques, les messages doivent correspondre.

Je veux que le monde sache qu’il s’agit de qualité, les casques Hublot utilisent les mêmes matériaux que les montres, la même chose pour notre collaboration avec Lamborghini et Chanel.

C’est très authentique. Les gens reviennent toujours à la qualité. Monster est presque l’une des raisons pour laquelle on a la télévision HD. On en a jamais parlé et la façon dont on s’apprête à raconter ces histoires va changer les règles du jeu.

Skeuds - Y-a-t-il une possibilité pour un retour (rapide) de Ruff Ryders ?

Skeuds a rencontré Swizz Beatz, il nous a parlé de Ruff Ryders, de Monster, de DMX, de Chanel ... sur skeuds.com

Swizz Beatz - Comme je te l'ai dit, il y a toujours une possibilité, ça dépend de ce que les artistes veulent faire, je suis pour et tout le monde est pour. C

C’est juste une histoire d’emploi du temps, tout le monde a des enfants, une famille, ce n’est pas comme quand on a commencé où personne n’avait de responsabilités, tout ce que l’on faisait c’était passer nôtre temps dans le studio.

Je prends presque cinq avions par semaine, alors comment faire ?

En plus de ça je dois être un père, un professeur, un PDG, un mari.

La clé c’est de trouver le temps, quand je suis disponible, peut être que DMX ne l’est pas,

Les membres de The LOX ne le seront peut être pas.

Mais on est à environ 12 morceaux enregistrés donc on verra bien !

- Merci à Pierre, à Marc ainsi qu'à Swizz Beatz -


podcast

Swizz Beatz - Skeuds - Paris Part 1


podcast

Swizz Beatz - Skeuds - Paris Part 2


Swizz Beatz in Paris avec Skeuds Part 1

Swizz Beatz in Paris avec Skeuds Part 2

 

http://bit.ly/1jZBsk3

Skeuds est désormais disponible pour smarphones ICI

Commentaires

Ohhhh !?! Swizzy a beaucoup de talents, savoir vendre est un art et un bon vendeur même si l'art est nié tisse toujours sa toile.

Écrit par : utopia | 07 mars 2014

On ne voit pas le moment ou il commence sa dédicace.

Écrit par : Bob OFWGKTA | 11 mars 2014

On a changé la première question :)

Écrit par : Mark Skeuds | 11 mars 2014

Ah oui j'ai vu ça. C'est beaucoup plus facile comme question. Du coup je renvoie un mail. :)

Écrit par : Bob OFWGKTA | 11 mars 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu