Avertir le modérateur

05 février 2014

The College Dropout de Kanye West - 10 ans déjà, Common, No I.D. ... racontent

Tandis que Nas s'apprête à célébrer les 20 ans de son Illmatic, l'air de rien, il y a dix ans sortait un album également mythique, The College Dropout de Kanye West.

The College Dropout de Kanye West - 10 ans déjà, les collaborateurs racontent sur skeuds.comSorti le 10 février 2004, cet album est toujours - musicalement parlant, d'actualité.

Et ne parlons pas de Kanye West qui, côté People comme côté artistique est toujours aussi présent. Seul ou en couple (avec Kim Kardashian ou avec Jay-Z), ce rappeur là ne laisse personne insensible.

L'on aime ou l'on n'aime pas Kanye West mais on a tous un avis sur lui, nous le connaissons tous et son The College Dropout reste un gros coup de massue dans l'histoire du Rap.

Les acteurs de The College Dropout, à l'occasion du dixième anniversaire de cet album, ont décidé de se confier et d'en parler. De lui et de Kanye West.


De No I.D. à Common en passant par Miri Ben-Ari, ils ont tenu à livrer leur souvenir et leurs impressions du moment.

C'est passionnant, enjoy it sur Skeuds.

Common raconte qu'il a rencontré Kanye West grâce à No I.D.. Tout de suite, Kanye West a voulu le challenger, se mesurer à lui, lui le rappeur connu sous le nom de Common Sense. Cependant, il n'avait pas encore le flow qui a fait son succès. Et ses samples, bien que bien choisis n'étaient pas très propres.

Pour No I.D., c'est sa mère qui lui a présente Kanye West pendant l'enregistrement du premier album de Common Sense en 1993 ou 1994 (plutôt 1993). Il venait juste d'apprendre à faire de la musique avec un ordinateur. Il était têtu et ne lâchait pas l'affaire. Il a présenté à No I.D. un morceau intitulé Green Eggs & Ham, un titre qu'il avait fait avec son groupe de l'époque State of Mind.

Il essayait toujours de montrer ce qu'il savait faire. Lui et Peter Kang qui travaillait alors pour Relativity Records (le label de Common à l'époque) avaient décidé d'acheter des morceaux de Kanye West une fois que c'était au point. Mais après quelques rendez-vous, No I.D. su qu'il ne pourrait contenir la personnalité de Kanye West, qu'il n'en n'avait ni le temps, ni la patience.

Miri Ban-Ari raconte que Kanye West l'avait vu performer avec Jay-Z en 2001. Une fois qu'il l'a vue en studio, Kanye West l'a immédiatement adoptée.

C'est un peu elle qui l'a introduit dans le monde de la Musique Classique. en studio, elle se souvient qu'il pouvait rester des heures et des heures à la regarder travailler, à apprendre. Il avait soif d'apprendre.

A propos de All Falls Down, Syleena Johnson (la fille de Syl Johnson) raconte qu'elle était en studio pour enregistrer son album Chapter 3, elle enregistrait un morceau intitulé Bull’s-Eye avec Common en featuring et produit par Kanye West.

Le rappeur lui dit alors qu'il avait un morceau dont Lauryn Hill ne voulait pas lui donner le sample, il demanda donc à Syleena Johnson de rechanter le passage de Miss Hill dans The Mystery of Iniquity. Elle accepta !!

Kanye West l'a mise à l'aise et lui demanda de faire comme elle le sentait. Avec Common, ils se marraient en la regardant travailler, complices.

Plus tard, le lendemain, Kanye West l'appela et lui dit que c'était le single de son album, single intitulé All Falls Down. Les radios le jouaient déjà !!!

La vidéo a été tournée en une petite semaine ... bien qu'elle n'avait pas entendu l'intégralité du morceau avant de l'entendre en radio.

A propos de Jesus Wialk, Miri Ben-Ari se souvient qu'elle a tout fait pour s'imprégner de la spiritualité du morceau qu'elle a produit. Elle se souvient également que Kanye West la fixait pendant l"enregistrement du morceau.

L'ironie voulu que Miri Ben-Ari gagna un Grammy Award avec ce morceau intitulé Jesus Walks tandis qu'elle, est juive.

En ce qui concerne le morceau Get Em High, Talib Kweli se souvient qu'à l'origine, le beat de ce titre aurait du finir sur son album Beautiful Struggle mais il ne le sentait pas.

Alors Kanye West l'a récupéré pour lui et l'a placé sur Get Em High en demandant à Talib Kweli si il voulait bien participer à ce morceau, ce qu'il accepta.

Mais Kanye West fit une petite erreur, car la partie de Talib Kweli n'est pas celle que l'on connait. Il a posé sur un autre passage du morceau. Mais il ne lui en veut pas.

En ce qui concerne le morceau Two Words, il s'agit d'un excellent souvenir pour Freeway. Il ne le remerciera jamais assez d'avoir fait un tel morceau. Ce fut un grand moment de travailler avec lui sur son premier album et de faire un peu partie de la légende. D'ailleurs, Freeway joue ce morceau lors de tous ses concerts.

A propos de la trace laissée par cet album, Common résume la chose simplement.

Quand il a entendu cet album pour la première fois, il su tout de suite que ce serait un classique. On peut le réécouter maintenant, il n'a pas pris une ride. Il marque une époque pour le Rap, une trace indélébile.

Pas mieux sur Skeuds. et dire que Kanye West ne voulait pas signer sur un gros label, il voulait aller sur Rawkus Records, le label indépendant du moment à l'époque, celui de Talib Kweli. Mais Rawkus ne voulu pas de Kanye West ... heureusement ?!!!! (Mark Skeuds)


http://bit.ly/1fHMEjX

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu