Avertir le modérateur

28 octobre 2013

Ryan Leslie à l'Olympia - Chronique d'un fan

A l'occasion de la venue de Ryan Leslie à Paris, nous avions organisé un petit concours afin de vous faire gagner quelques places.

Ryan Leslie à l'Olympia - Chronique d'un fan sur skeuds.comA la sortie du concert, nous avons demandé à l'un des gagnants prénommé Ghilsain de nous confier ses impressions sur ce concert de R Les à l'Olympia.

Nous y ajouterons quelques commentaires en toute objectivité afin de rétablir l'équilibre qui pourrait être instable du au fait que Ghilsain soit un fan de Ryan Leslie.

Ready pour cette chronique qui se veut assez objective ... mais l'est-elle vraiment ? 

On m’a demandé de donner mes impressions sur le dernier concert de Ryan Leslie à l’Olympia pour son Black Mozart Tour, alors  je ne  pas faire trop long car, dans l’ensemble, j’ai passé un assez bon moment.


Mais qui dit assez bon moment dit aussi qu’il y en avait des moins bons.

Je suis plutôt fan de Ryan Leslie le producteur et de Ryan Leslie le chanteur, et j’apprécie pas mal le rappeur qui n’a pourtant rien d’extraordinaire, mais où il se débrouille plutôt bien, si l'on compare avec certains rappeurs américains très mauvais.

Au concert il a partagé tout son potentiel, n’en déplaise à ceux qui ne l’apprécient guère, passant du chant au Rap des touches de piano aussi.

J’ai justement beaucoup apprécié qu’il commence ou finisse pas mal de ses morceaux au piano, même les plus Rap.

Mais le Black Mozart n’est pas Mozart et même s’il sait tout faire, du moins c’est ce qu’il pense, il pêche un peu à quelques  moments.

Avec seulement trois musiciens - un batteur, un bassiste et un guitariste,, ils ont su faire le show malgré quelques lacunes.

La guitare un peut trop bruyante et pas toujours utile (ndlr - on se serait cru par moments à un concert de Rock mal interprété), les leads instrumentaux lancé par le bassiste - tous les instruments ne pouvant pas être assurés par eux, et justement dans les leads parfois les voix témoin de Ryan Leslie lui-même, que nous entendions, pas beaucoup mais juste assez pour en faire la remarque et idem pour les leads de piano. (ndlr - il y a eu beaucoup de playbacks de piano et de chant - parfois R Les jouait du piano électrique ... les mains en l'air)

Cela ne m’a pas choqué plus que ça mais parfois son Rap était trop moyen et trop criard  et il n’était toujours à l’aise, sautant dans tous les sens telle une marionnette au physique peut avantageux.

Il a fait quelques morceaux que j’attendais tel un fan, et je pense à ce que j’ai pu entendre des gens qui m’entouraient qu’ils ont passé un bon moment tout de même (ndlr - à la sortie de l'Olympia, c'est la joie qui dominait dans la foule) avec pourtant tout autant de critiques que les miennes, mais toujours moins critiques que certains (ndlr - certains anciens qui ont connu le R&B des années 90 qui ne se reconnaissent pas dans R Les).

Un brin mégalo, je ne sais pas où va le Black Mozart Ryan Leslie, surtout à vouloir toujours tout faire par lui-même (ndlr - on le voit bien, ses deux derniers albums sont des flops retentissants).

Cependant, je serai toujours à l’écoute de ce qu’il produira par la suite tel un fan mais avec une oreille critique tout de même.

(Ghilsain pour Skeuds)


A lire également:

Skeuds est désormais consultable sur smartphone ICI.

http://bit.ly/17nbN2k

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu