Avertir le modérateur

25 avril 2013

O'Bryan - Lovelite - La Minute Quotidienne Old School

Our next guest, comme dirait feu Don Cornelius, est O'Bryan Burnette II aka O'Bryan.

O'Bryan - Lovelite - La Minute Quotidienne Old School sur skeuds.comO'Bryan est un chanteur qui ne rencontra pas chez nous, en France, un grand succès.

Pourtant sur un excellent label, Capitol Records, à qui l'on doit des albums comme ceux de High Fashion, BB & Q Band, T Connection, George Clinton, O'Bryan a eu un peu de mal à se frayer un chemin vers le succès ... qui lui était pourtant bien balisé.

Il faut dire que le jeune homme a été repéré et guidé par ... Mr Soul Train Don Cornelius himself à qui l'on l'avait présenté en 1982.


Cela aide un peu pour se faire connaître.

Immédiatement signé en management par le célèbre créateur du mythique show, O'Bryan se mit rapidement au travail pour sortir un premier album chez Capitol donc avec un méga tube intitulé Gigolo.

A plusieurs reprises, dans les médias US et UK, on lui demandait si il parlait d'expérience dans ce morceau, ne retenant presque que cela ...

Loin de ce Gigolo, deux ans plus tard, O'Bryan s'est fixé un nouveau défi.

Son album précédent, You and I n'ayant pas trop bien marché ne sortant pas de gros hit single, I'm Freaky ne se classant qu'en spot #15 du Top R&B US Singles en 1983, O'Bryan veut casser la spirale du semi échec conscient de son potentiel.

Pour l'y aider, Don Cornelius restera à ses côtés et ensemble ils vont travailler sur son troisième opus.

Encore plus que pour et sur le précédent.

Comme il l'expliquait à l'époque, la grosse différence entre Be My Lover, son 3ième set, et ses deux autres albums, c'est la direction musicale.

Dans Be My Lover, on trouve un Funk ... plus Funky, plus Princier, plus proche du son de Bar Kays, sans toutefois verser dans un Funk très lourd.

Avec cet album, O'Bryan donne dans du Funk aéré que les radios adoraient en 1984.

O'Bryan  voulait en fait faire un son à la Leon Sylvers III, le mentor du label SOLAR, Records, label fondé sur les cendres de feu Soul Train Records, le label fondé par ... Don Cornelius.

Toujours proche du bras droit de Leon Sylvers III, Dick Griffey, avec qui il travaille sur son émission, il lui demande quelques conseils.

Ce dernier indiqua au duo d'utiliser un peu plus les claviers très en vogue grâce à Prince er à Terry Lewis & Jimmy Jam.

Ce que fera O'Bryan avec talent étant très fier d'avoir joué tous les claviers que l'on entend sur cet album.

Quand on lui disait que cela ressemblait à du Prince, loin de s'offusquer, il appréciait la comparaison (flatteuse il est vrai).

Mais tout en précisant que c'est bien lui qui chante et que d'ailleurs, cela n'a rien à voir avec du Prince.

Lovelite se classa pendant une toute semaine, le 23 juin 1984, au Top du Top R&B US Singles. C'est d'ailleurs son meilleur classement dans ce Top.

Enjoy O'Bryan sur Skeuds. RIP Don Cornelius.

 

O'Bryan - Lovelite [FUNK] par DjLordFunk


A lire également:

Skeuds est désormais consultable sur smartphone ICI.

http://bit.ly/12mjJu8

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu