Avertir le modérateur

18 mars 2013

The 20/20 Experience de Justin Timberlake, un album 20/20

Il en aura fallu du temps à Justin Timberlake pour sortir de son mutisme musical et le moins que l’on puisse dire, c’est que lorsque les rumeurs d’un retour ont fait surface JT a fait grand bruit !

justin_timberlake-the_20_20_experience-2-skeuds.jpgC’est donc en cet année 2013 que le mari de Jessica Biel a fait son come-back avec The 20/20 Experience, 6 ans après l’excellent FutureSex/LoveSounds c’est un véritable défi pour Justin Timberlake tant la musique urbaine a évoluée, en 2006 il n’y avait pas d’Euro Dance, pas de Justin Bieber, ni de domination YMCMB, pas évident aujourd’hui de tirer son épingle du jeu !

Si de (très) bonne ventes sont prévues, qu’en est il des sonorités de cet album tant attendu ?


Le titre The 20/20 Experience viendrait d’un ami qui, en studio avec JT aurait déclaré:

C’est de la musique qu’on peut voir.

Un programme ambitieux mais s’il y a bien un chanteur capable de cela, c’est bien Justin Timberlake. Il faut dire que l’on en trouve plus des comme lui, pas d’autotune et un groove bien particulier couplé à un charisme bien épaulé par ses différentes apparitions cinématographiques, bref, un vrai personnage.

Bien accompagné par Jay-Z pour son retour avec le single Suit & Tie, JT et son album de 10 titres tous produits par Timbaland est donc bien particulier dans le climat musical actuel.

The 20/20 Experience commence avec Pusher Love Girl, on tombe tout de suite dans une ambiance orchestrale qui annonce l’album de la plus belle façon.

Ce titre est une balade groovy que l’on a pu voir en Live chez Jimmy Fallon tout comme les autres titres de cet opus d’ailleurs.

Justin Timberlake nous propose une métaphore entre l’amour et la drogue (pusher étant un synonyme de dealer), comparant les moments passés avec sa bien aimée avec un bon trip.  Il explique avec poésie que tomber amoureux est comparable d’un point de vue du plaisir et du bonheur obtenu avec la drogue et autres substituts.

Comme pour beaucoup des morceaux de The 20/20 Experience, le beat change sur la fin et se mue en quelque chose de plus rythmé où l’on reconnaît bien entendu la touche Timbaland.

On poursuit avec Suit & Tie, que l’on ne présente plus. Ce morceau a fait l’effet d’une bombe avant même sa sortie, et pour cause !

Imaginez, Justin Timberlake et Jay-Z en featuring sur une production de Timbaland, sur le papier ça a tout d’impressionnant !

Une fois le morceau sorti, ce fut une autre histoire, certains furent sceptiques, dénonçant un couplet de Jay-Z pas à son niveau habituel par exemple.

Musicalement c’est pétillant et la trompette des premières secondes a tendance à rester en tête et l’instrumentale léchée permet à JT de "crooner" tout en costume cravate (suit & tie dans le texte) dans une ambiance feutrée. Le clip vient d’ailleurs renforcer cette image: du noir et blanc dans une ambiance cabaret très classe, où Jay-Z ne manque pas d’allumer un bon gros cigare.

Si c’est un visuel fait et refait, Justin Timberlake et Jay-Z (avec qui il sera bientôt en tournée) le font bien, avec une légitimité que l’on ne peut pas nier.

Le morceau numéro 3 est intitulé Don’t Hold The Wall et possède une atmosphère toute particulière. Timbaland s’illustre sur ce morceau en lui donnant un feeling indien du plus bel effet, c’est définitivement une instrumentale travaillée et originale que l’on n’entendra pas partout et qui, de toute façon, n’irait pas à n’importe qui.

Justin Timberlake quant à lui demande à une jolie jeune femme de ne pas tenir les murs et de danser, il l’entend dire à ses amies qu’il mérite mieux (que la fille avec qui il est actuellement) et s’approche ainsi pour lui dire qu’elle se trouve être mieux, la grande classe.

Les rôles s’inversent et c’est au chanteur d’entendre une jeune femme se plaindre de son partenaire à ses amies et le crooner se permet de lui dire qu’il est le best ever (le meilleur de tous). L’instrumentale change une nouvelle fois et se transforme en une sonorité plus brute, peut être plus "club".

Définitivement l'un de nos morceaux préférés de The 20/20 Experience.

On continue avec Strawberry Bubblegum, un morceau certainement dédié à Jessica Biel, racontant comment la voire mâchouiller un chewing-gum à la fraise l’a fait fondre, l'a fait craquer.

Il lui demande de ne rien changer car elle est exactement ce qu’il attendait. Un morceau définitivement slow jam/downtempo qui se change une nouvelle fois en une musique d’ambiance tout à fait agréable. Justin Timberlake n’a qu’a déposer sa voix avec légèreté pour que cela fonctionne. Et ça fonctionne.

Le morceau suivant intitulé Tunnel Vision est bien plus agressif, avec des basses bien présentes de la part de Timbaland qui se permet d’ajouter ses mimiques si particulières que l’on retrouve sur beaucoup de ses morceaux.

Justin Timberlake explique que parmi une foule, il ne voit que cette fille, comme s’il était dans un tunnel et que cette dernière se trouvait à la sortie, obstruant tout le reste. Tunnel Vision ferait un bon single à passer en radio tant il est énergique.

Ensuite vient Spaceship Coupe qui est un morceau plus lent dans lequel JT propose à une jeune femme de partir au loin, dans un avion d’où on peut voir les étoiles. De plus, il la trouve tellement incroyable qu’il est persuadé qu’elle ne peut pas venir de cette planète et bien qu’il y ait beaucoup à voir, il lui propose de lui montrer la vue depuis la banquette arrière:

And show you the backseat view, view, if it's cool, cool

Visiter le ciel et s’installer sur la banquette arrière ?

On comprend bien où veut en venir Justin Timberlake, et quelque chose nous dit que ses fans féminines ne s’en plaindront pas !

A noter un solo de guitare électrique du plus bel effet.

On poursuit avec That Girl introduit par un Timbaland en mode speaker, Justin Timberlake et sa bande, sous le nom de JT and the Tenessee Kids, vous invitent à vous joindre à eux dans le Wise Underground Club et son ambiance toujours très feutrée pour un morceau tout en instruments et groovy au possible.

Un morceau plutôt simple dans les paroles, Justin est amoureux de CETTE fille et le reste n’a pas d’importance:

I don't care what people say
Cause I'm in love with that girl

On part ensuite sur une ambiance ensoleillée et presque samba avec Let the Groove Get In.

Ça sent bon l’été et les vacances et l'on ne s’en plaindra pas.

C’est un morceau très dansant dont on ne s’en lasse pas et heureusement puisque ce morceau dure tout de même 7 minutes 12, cela peut sembler plutôt long mais finalement non.

En avant dernière position on trouve Mirrors, le deuxième single déclaré de The 20/20 Experience, une chanson dans laquelle Justin Timberlake raconte comment le fait d’avoir trouvé l’amour lui donne l’impression d’être enfin lui-même

Cause I don't wanna lose you now
I'm lookin' right at the other half of me
The vacancy that sat in my heart
Is a space that now you hold
 
L’instrumentale change une nouvelle fois pour laisser JT s’exprimer pleinement sur quelques notes de piano, c'est tout à fait réussi.

Enfin, on termine avec Blue Ocean Floor, certainement la chanson la plus "triste/mélo" de l’album et par la même occasion la plus profonde.

L’instrumentale est simpliste une boucle de synthétiseur très basse en est la composante principale et elle colle parfaitement aux paroles:

Under the water you scream so loud but the silence surrounds you
But I hear it loud and you fall in the deep and I'll always find you

Il peut toujours entendre sa bien aimée même sous l’eau et il la retrouvera toujours.

C’est lent et aérien, on s’y croirait presque. Justin Timberlake ne manque pas de faire une référence à Jules Verne dans toute cette métaphore aquatique

20,000 leagues away, catch up to you on the same day

20,000 leagues faisant référence à 20 Mille Lieues Sous les Mers de l'écrivain à la barbe grise. C’est sur ce titre que se conclut ainsi l’album, un titre à écouter d'urgence.

Finalement, The 20/20 Experience est un album purement Justin Timberlake, dans le sens où il n’a pas cédé aux sirènes de producteurs en vogue et est resté fidèle à lui-même et à Timbaland (qui peut le remercier tant sa visibilité tendait à s’essouffler) pour mieux capturer la sonorité qu’il souhaitait.

De plus, même si de nombreuses rumeurs concernant les featurings ont circulé, le seul invité est Jay-Z, ce qui permet à JT de posséder la main sur son album.

Le seul bémol que l’on pourrait signaler est la longueur des morceaux qui, peut lasser les plus jeunes peu habitués au morceaux  de plus de 2 minutes 30, nous, on kiffe.

Pour conclure, on peut dire qu’il s’agit d’un album mélodieux qui devrait vraiment bien vieillir et auquel on attribuerait un bon 8 sur 10 si on se devait de le noter.

D'aucuns lui attribuerait la note de 20/20, et pourquoi pas en effet !!!

Profitez donc de cet album classieux qui sort dans quelques minutes aux États-Unis et qui, si l'on en croit Questlove, devrait avoir un petit frère en novembre prochain.

A suivre sur Skeuds. (Pierre C.)

A lire également:

Skeuds est désormais consultable sur smartphone ICI.

http://bit.ly/WQMcJL

Commentaires

Les chansons de 8min en 2 parties il n'y a pas mieux, je pense que cet été Timbo devrait sortir son album car il est au top, quant a l'album, ENORMISSIME en effet ;)

Écrit par : Yomanesko | 18 mars 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu