Avertir le modérateur

28 novembre 2012

Plongez dans la collection de disques vinyl de Jermaine Dupri

Jermaine Dupri, en bon producteur qu'il est, connaît ses classiques et surtout possède quelques disques vinyls.

Steve Arrington, Hall of Fame I sur skeuds.comFuse aime à nous visiter les collections de disques des producteurs renommés et c'est donc au tour de J.D. de nous montrer ses trésors.

Il n'est pas vraiment collectionneur dans le sens exact du terme, il a de très nombreux disques sans pochettes sans que cela lui pose un quelconque problème.

Inconcevable chez un puriste du vinyl.

Mais l'intention y est et l'amour du disque aussi.


Skeuds, c'est 2 blogs !!! skeuds.fr et skeuds.com

Jermaine Dupri nous présente le promo de Usher Caught Up puis parle de l'album dont il est extrait, Confessions, album qui a fait grandir Usher pour, enfin expliquer le process de l'enregistrement de cet album avec le chanteur.

Et ô bonne surprise, Jermaine Dupri se met à parler du premier album de Steve Arrington, Hall of Fame I avec Weak at the Knees qu'il a samplé pour son morceau avec Jay-Z, Money Ain't A Thing.

Et de raconter l'histoire de l'enregistrement de ce titre avec Jigga, Jigga venu à Atlanta pour enregistrement sa partie.

Et JD de repartir avec Steve Arrington et son dernier album chez Atlantic Records, The Jammin' National Anthem, un album qui n'a carrément rien à voir musicalement avec le sublime Hall of Fame.

C'est d'ailleurs ce qu'il dit en disant qu'il avait du mal à croire que le type qui a fait ça (le premier album) ait pu faire cela, The Jammin' National Anthem.

On est bien d'accord avec lui !!

Cet album, malgré le succès du précédent qui contenait le titre éponyme Dancin' In The Key of Life, marque la fin du batteur de Slave chez Atlantic.

Ensuite JD nous présente le test pressing, en réalité un acétate, de Mama Knew Love de Anthony Hamilton sorti chez ... So So Def Records, son label.

Une rareté bien sur.

Jermaine Dupri explique ensuite  qu'il aimerait bien que l'on revienne au sample ... comme dans les bonnes années 90.

Pour prouver un certain amour de ce que fut cette musique.

Mais comme il le constate lui-même, les nouveaux et (trop ?) jeunes producteurs ne pensent qu'à l'argent. Pas à la musique.

On acquiesce de bonne grâce.

Jermaine Dupri braque ensuite le 7", le 45t, de Rapture par le groupe Blondie.

Un morceau de Rap génial du début des années 80 dans lequel la blanche et blonde Debbie Harry rappe comme une grande ... bien mieux que la plupart des rappeuses actuelles si vous voyez de qui l'on veut bien parler.

Un titre qui est désormais et pour toujours un classique.

C'est un peu avec Rapture que Jermaine Dupri a grandi musicalement.

Il explique que c'est de ce disque dont vient Kreayshawn ... les anciens apprécieront !!! Ou pas !!!

Ensuite JD plonge dans la crate de 7 inches, rempli de disques que l'on lui a donnés.

Et il nous montre, sans convaincre qui que cela soit, comment se passer de centreur pour écouter des 45t.

Après cet intermède, il nous montre le 7" de Chuck Brown, Bustin' Loose, encore un classique.

De la Go Go made in DC !!!

Pour lui, c'est ce disque qui fut la source d'inspiration de Hot In Here de Nelly, encore un classique signé The Neptunes.

En y repensant bien, ce n''est pas faux.

Enjoy Jermaine Dupri sur Skeuds, Crate Diggin' à donf !!!

 

Jermaine Dupri's Vinyl Collection - Crate Diggers

Steve Arrington - Weak ar the Knees -

Blondie - Rapture -


A lire également:

Skeuds est désormais consultable sur smartphone ICI

http://bit.ly/V06afF

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu