Avertir le modérateur

30 octobre 2012

Dreams & Nightmares de Meek Mill, grosse daube ou bonne surprise, cauchemar ou rêve ?

Si la semaine dernière c’est Kendrick Lamar qui faisait le buzz avec la sortie de good kid, m.A.A.d City, cette semaine c’est au tour de Meek Mill, digne représentant de Maybach Music, de se lancer dans le grand bain avec son premier album Dreams & Nightmares sorti aujourd'hui aux USA.

Meek Mill - Dreams & Nightmares - skeuds.comCet album fut très attendu, quand on sait le succès qu’a pu avoir Dreamchasers 2 on ne s’étonnera pas si le MC de Philly fait un beau chiffre en première semaine, mais mis à part le buzz, qu’en est il de l’album en lui même ?

Skeuds l’a écouté et vous donne son avis ... si cela vous intéresse.

Meek Mill, c’est avant tout un personnage, passé par la case prison, amateur de grosses cylindrés par forcément Maybach, le tout accordé à une voix reconnaissable entre mille.

A l’image de Wale, Meek Mill a parfaitement su profiter du poids (sans mauvais jeu de mot) de Rick Ross et de sa signature chez Maybach Music, lui donnant l’exposition médiatique nécessaire pour créer le buzz avant même de sortir un projet personnel (Tupac Back et Ima Boss ont largement participé à cette montée en puissance).


liens_a_la_fin-skeuds.jpg

Aujourd’hui, ce sont les grands débuts pour le rappeur de Philly et le moins que l’on puisse dire, c’est que dès l’intro Dreams and Nightmares, il commence fort.

Meek Mill raconte son parcours et ce qu’il lui a fallu pour en arriver là où il en est maintenant et ce qu’il a réussi sans même un album de sorti, le tout sur un piano tout simple .. avant que le beat ne change et que l’on retrouve le Meek Mill nerveux connu de tous.

Une dualité qui illustre parfaitement le concept de Dreams and Nightmares, un côté calme et un côté agressif/prétentieux comme il le dit lui même.

On continue dans le côté Nightmare avec In God We Trust qui est un pur "street anthem" qui parle du ghetto, de la jungle urbaine et de la prison dans lequel tous les ingrédients sont réunis pour en faire un titre qui résonnera probablement dans les rues de South Philly prochainement.

Dans le même genre, on retrouvera Real Niggas Come First ou encore Polo and Shell Tops qui tournent autour du passé de Drug Dealer de Meek Mill et des fréquentations qu’il a pu avoir.

Dans un genre plus storytelling, on a Tony Story pt 2, c’est la même ambiance, mais on a un aspect plus cinématographique de la chose, presque mafieux qui reprend là où s’est arrêté Tony Story présent sur la mixtape Dreamchasers, c’est le parrain version hood et en musique.

Bien sur, Dreams & Nightmares contient son lot de sons voués à la célébration, et si on ne présente plus Amen, où Meek Mill est assisté par Drake et Jeremih, on a aussi Young n Gettin it en featuring avec Kirko Bangz qui a servi de single.

Le thème ?

Tout est dans le titre, le rappeur MMG parle d’être jeune et de réussir, par contre, si vous avez les oreilles sensibles à l’autotune, pressez suivant, car les protagonistes en usent et abusent à en casser les oreilles les plus blindées.

Qui dit MMG dit Rozay, et on le retrouve sur Believe It avec des catch phrases dont il a le secret  I got that Justin Bieber please believe it ! et un morceau bien South (tout au long de l’album on retrouve ces sonorités qui ont fait le succès de tout MMG).

Rozay est également présent sur Lay Up avec Trey Songz et un autre acolyte MMG Wale, un morceau pour ladies tout en allusions au Basketball:

Fuck all night ‘til we wake up, and like George Gervin we lay up ou encore Floor seats in Florida, Heat game vs Lakers.

On retrouve le patron de Meek Mill une dernière fois sur Maybach Curtains, en compagnie de John Legend et de Nas, rien que ça !

On est clairement dans le côté Dreams, c’est le moment où après avoir tant galéré, on apprécie la vue de là où on est arrivé. Nas le dit:

Writing songs is how we solvin' the problem.

En clair et sans décodeur, c’est avec la musique qu’on résout tous les problèmes.

En parlant de problèmes, dans Traumatized, Meek Mill nous livre ce qui est certainement le morceau le plus personnel de l’album si ce n’est de toute sa discographie, il parle du fait de voir ses proches mourir trop tôt et des regards qu’il a pu observer à leurs funérailles jusqu'au fait de grandir sans père.

C’est sincère et on peut sentir l’émotion dans les rimes du jeune rappeur de Philadelphie.

Rich and Famous et Young Kings parlent, vous l’aurez compris, d’argent, ça s’écoute plutôt bien, même si la formule est tout de même vue et revue ... mais pas corrigée.

Sur Rich and Famous on retrouve Louie V, signature du tout nouveau Dreamchasers Records lancé par Meek Mill himself, où on peut retrouver Jhalil Beats également (producteur affilié Roc Nation que l’on retrouve également sur l’album).

Enfin, on retrouve la belle voix de la charmante diva Mary J Blige sur Who You’re Around, le message est simple, gardez vos amis proches, tout comme vos ennemis d’ailleurs. Vaste programme !!!

Au final, Meek Mill sort un album exactement dans la lignée de ce qu’il a offert par le passé.

Si on aime Meek Mill et son style particulier, on aimera cet album, dans le cas contraire, on est pas surs que Dreams and Nightmares vous réconcilie, mais cela ne coûte rien de poser une oreille sur ce nouveau projet MMG. Et même, pourquoi pas de l'acheter.

A Skeuds on mettrait quelque chose comme 7 sur 10 si on nous le demandait, mais comme nous ne sommes pas des maitresses d'école, c’est vous qui voyez !

C'est quand même mieux ainsi !!! (Pierre C.)

 

A lire également:

Skeuds est désormais consultable sur smartphone ICI

http://bit.ly/SahLXn

Commentaires

Je vois que vous avez fini par adopter ce concept de critique d'album, c'est cool !
Les notes, c'est encore mieux. On sait bien que vous faites pas les profs mais les notes, ça résume en un chiffre, tout un article...

J'espère que vous continuerez, vu les sorties qui s'annoncent avec Lil Wayne et 50 Cent en Novembre et T.I., Game, Big Sean et Wiz Khalifa en Décembre.

Écrit par : Dorian | 30 octobre 2012

Son flow... Je peux pas !

Écrit par : théo | 31 octobre 2012

Son flow... Je peux pas !

Écrit par : Théo | 31 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu