Avertir le modérateur

31 octobre 2008

Funk, R&B, Soul, Hip Hop et Rap: Musiques de banlieues, musiques d'arabes ? Part 2 (Débat)

funk-r&b-hh-skeuds.jpg
Alors qu'en est-il vraiment du public des musiques black urbaines ?

Déjà victimes de racisme, les beurs et les blacks n'ont, d'après la légende, le droit d'écouter que du rap, du funk ou du r&b.
Et si l'on retourne le problème, les musiques urbaines ne sont que des musiques pour banlieues désoeuvrées et livrées à elles mêmes. Des musiques pour arabes et noirs qui seraient incapables d'écouter autre chose ?

Nous tenterons, avec vous, de faire le point sur ces préjugés qui ont la vie dure. Et de les combattre.

Nous ferons une petit historique des musiques urbaines (Soul, Funk, Rap, New Jack, R&B, Hip Hop) et de leur arrivée en France.

Bref, on attend vos opinions, vos avis, vos coups de gueule, vos histoires, vos souvenirs ... on attend de vous que vous nous causiez.

Et tant pis si vous n'êtes pas beur ou black, on ne vous en voudra pas ...

Et pour remercier de participer, ceux qui le feront recevrons l'adresse afin de télécharger notre émission BLED MUZIK ANIMEE EN ARABE, SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE DEUX HEURES

 

DEUXIEME PARTIE ... (la première partie est ICI)

 

Yop Yop, 90s Girls, 90s R&B ...

 

Le début des années 90 sera toutefois New Jack avec un nombre assez impréssionnant de productions mais le mouvement s'essouffle assez rapidement. Tout se ressemble.

Le porte drapeau, Teddy Riley n'a plus la gouache, ni la vibe New Jack Swing du début.
Mais il faut dire que Michael Jackson lui a signé un gros chèque pour être produit par lui. On est très loin de Kids At Work.
Les clones de TR ont moins de talent, moins de créativité. Les Yop Yop se font plus rares et plus dissonants. Exit la New jack. Vive le R&B nouvelle vague. Et sans Godard, ni Lelouch.

93 (décidement on y revient toujours) est un tournant majeur pour les musiques urbaines. Pas ou plus de Funk mais du R&B. Du lourd !!!

La scène anglaise est toujours super présente (le succès de Soul II Soul y est pour beaucoup) avec l'Acid Jazz et ses représentants (Opaz, Brand New Heavies, Incognito, Omar, la liste est longue) ...


Les américains, eux, ont compris que le Hip Hop et le R&B peuvent, non, doivent cohabiter.

Et en France tout le monde adhère. Oui tout le monde. Et pas seulement ceux auxquels l'on pourrait penser.

C'est l'époque de Zhane produit par Naughty by Nature et de SWV, un groupe de soeurs avec voix, qui s'acoquine avec le Wu Tang, le nouveau groupe leader du Hip Hop.

Que du bonheur je vous dis. Tout le monde tombe d'accord, blancs, beurs, schtroumpfs, blacks ... c'est du bon, c'est du lourd !!! C'est pas encore Skeuds.

Et même les nostalgiques du Funk se mettent à revivre.

Ce sont les anglais qui vont refaire danser nos petits beurs coincés en 82. Et dire que les British ne savent pas qu'ils sont dans nos banlieues et ailleurs.

Et pourtant et malgré cela, ces English vont faire du R&B à base de samples de Funk. Sans payer les droits, mais ça on s'en bat les reins. Seul le résultat compte.
Les anglais chantent, les banlieues françaises font la teuf !!! Et tout le monde est content.

Le rap français continue son petit bonhomme de chemin avec NTM, Assassin, bref des noirs, des arabes, des portugais, des français ... une preuve que le métissage n'est pas un mythe mais bien une réalité. Et que cela peut marcher, que cela marche. Le temps des Frères Jacques est révolu depuis longtemps.

Le rap français n'a jamais été aussi bon, aussi populaire, aussi présent. Il est à son apogée.

Et ne parlons pas des DJs. Et pourquoi nous n'en parlerions pas? Mais si, parlons en justement.

Ces DJs sont bien souvent issus de l'immigration. Et ils ont souvent du talent.

CutKiller qui a tout appris (ou pris, c'est vous qui voyez) de Dee Nasty s'appelle Alnouar. Un Dj du nom de DJ Goldfingers apparait dans une petite boutique que j'ai l'honneur de diriger, Soul 2 Soul à Paris, une mixtape à la main. Il est encore trop tiimide pour causer.
C'est son pote, mon pote, Khaled qui le fait pour lui. Karim me parlera plus tard et il n'aura pas à s'en plaindre.

Et Karim n'est pas vraiment Breton ou Cévenole. Ou s'il en est, il le cache bien le bougre.

Comment ? Un immigré qui plus est arabe, disons maghrébin comme on dit israélite, peut mixer, scratcher tout en mettant la main (la troisième ?) dans le sac d'une petite vieille?


Ces immigrés ont tant de talent que cela ?
Oui mais pas sans travail, volonté, intelligence et hargne ...

Ils sont forts ces arabes, pardon ces maghrébins. Et ils ne sont pas tous voleurs vous savez, j'en ai même vu qui allaient à l'école, oui la notre, celle de la République.

Les noirs, pardon, les blacks ne sont pas en reste: Rappeurs, danseurs, chanteurs, ils ont enfin un champ d'expression à leur convenance, à la mesure de leur talent et cela n'empèche pas beaucoup d'entre eux de faire de brillantes études, de faire du biz, du vrai pas celui de la rue, d'être reconnu socialement et pas seulement par leur couleur.

Et oui, le talent n'a pas de couleurs. Non encore une fois, les arabes ne sont pas tous des voleurs, des tireurs. Et les noirs ne sont pas tous éboueurs ou techniciens de surface.

Il ne s'agit uniquement que de volonté, pas de couleurs ou d'origine et ces gars aux passeports verts ont la rage.

On leur a souvent dit que les études n'étaient pas pour eux, que les banlieues ne formaient que des balieusards. Ils montreront que ces clichés même si ils ont la vie dure, ne tiennent pas longtemps devant l'illustration, devant l'exemple. Demandez le donc à Malamine Kone ce qu'il en pense. l'Airness de rien ...

CutKiller affirme sa Haine et se prend pour Funkmaster Flex. Il est encore là et surement pour longtemps.
Il a tout compris. Cut n'est pas un arabe qui mixe mais un DJ qui donne du plaisir aux gens dans les soirées. La différence est de taille. Aux platines, il n'est pas plus arabe que moi, mais certainement un bien meilleur DJ que je ne le suis, moi. le bon français.

On aimerait que tout le monde saisisse la nuance.

Ses plus belles soirées, nos plus belles soirées auront lieu au milieu des années 90. Avec l'éclosion des mixtapes, de Skyrock ...

La musique est partout et pour tout le monde. Et le R&B et le Hip Hop sont à leur meilleur niveau.


Aux Etats-Unis, les musiques blacks permettent à leur créateurs, à leurs interprètes de gagner de l'argent, de la renomée et ces afro-américains prennent le pouvoir des charts.


Les minorités le sont moins. Comme en France.

La France de 98 gagne ... un mur de poncifs tombe, comme à Berlin.

Mais les préjugés ont la vie dure, et qui dit Funk, dit Arabe.

A croire que Idir est produit par Terry Lewis & Jimmy Jam ou par Jacques Fred Petrus (RIP).

Et comme, qui dit arabe, dit banlieues, le Funk égal banlieues. La transitivité a beau jeu.

Les artistes améicains de l'époque seraient étonnés en prenant connaissance de cette équation mathématique insolvable, digne de Fermat.

A croire que l'on en veut aux gars de banlieue de ne pas écouter les soupes servies par M, Francis Cabrel Benabar ou autre Ophelie Winter. On peut tout reporcher aux banlieues mais pas d'être sourdes.

Et raccourcir les musiques urbaines à la banlieue est l'arbre qui cache la forêt. Et il faut bien lire, l'arbre, pas l'arabe. Merci.

Il faudrait peut-être reprocher aux beurs et aux noirs d'être plombiers, profs, médecins, DJs, bref de faire des métiers de français. En France, faire des métiers de français c'est suspect.

Ces beurs et ces noirs n'ont plus pour unique ambition de manier le balai ou de devenir épicier. Ils rêvent de réussite sociale. Encore plus suspect, non ?

Et quand ils s'investissent dans quelque chose, souvent ils réussissent. Ni plus, ni moins que les autres. Encore encore plus suspect, n'est-il pas ?

Non, c'est seulement rassurant et précieux.

Alors, les raccourcis Funk = Arabes et Rap= Noirs même si ils peuvent peut-être parfois se vérifier, occultent le fait qu'il n'y a pas que les minorités qui écoutent les musiques urbaines. On ne va pas aussi leur reprocher cela ?

La suite très prochainement .... ICI

 

Merci de participer, ceux qui le feront (en disant autre chose que "coucou", ou "oui") recevrons le lien pour télécharger notre émission LE MAINSTREET SHOW SPECIALE 30 ANS DE MUSIQUES URBAINES, D'UNE DUREE DE TROIS HEURES

Merci de d'indiquer votre adresse email exacte lors de votre post.

mainstreet-show-old-school-3-skeuds.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu